Un mouton.
Un mouton. — REUTERS/STR New

JUSTICE

Côte d'Azur: Le jour de l'Aïd, 82 moutons retrouvés dans une cave de 10m2

Les bêtes ont été confiées à un berger en attendant de retrouver leur propriétaire…

  • Chaque année pour la fête de l’Aïd, 10.000 moutons sont abattus dans le département des Alpes-Maritimes.
  • Seuls 2.500 d’entre eux sont tués dans des abattoirs officiels.

Ils étaient destinés à l’abattage. En fin de semaine dernière, 82 moutons ont été retrouvés dans la partie collective du sous-sol d’un immeuble de Tourette-Levens (et non de Contes comme indiqué dans un premier temps), dans les Alpes-Maritimes. Ils étaient entassés dans 10 m2 (vous avez bien lu, il s'agissait de jeunes animaux). Une enquête de la gendarmerie est ouverte.

« Les moutons ont été sauvés. Ils ont été pris en charge la direction départementale de la protection des populations et confiés à un berger. On est en train de chercher à qui ils peuvent bien appartenir, explique le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre. A l’évidence, c’étaient des moutons qui devaient être sacrifiés à l’occasion de la fête de l’Aïd. »

Des moutons abattus « au coin d’un champ »

Les services de l’Etat poursuivent également deux Azuréens qui ont abattu des moutons « au coin d’un champ ». Cela constitue un délit. Le fait de tuer des animaux dans des conditions illicites peut conduire à des peines de prison précise le procureur. La loi prévoit que cela ne peut se faire que dans un abattoir officiel, agréé avec différentes étapes  l’étourdissement puis le sacrifice au sens religieux. »

Pour des raisons sanitaires, une traçabilité est indispensable de l’éleveur au consommateur. Dans les Alpes-Maritimes, 10.000 moutons sont sacrifiés à l’occasion de la fête de l’Aïd. Ce chiffre correspond à un quart du chiffre d’affaires des producteurs d’ovins. Près de 2.500 d’entre eux sont sacrifiés dans des abattoirs officiels, permanents ou temporaires. « Cela veut dire que 7.500 moutons sont tués illicitement chaque année dans le département », compte Jean-Michel Prêtre.