Migrants: L'association de Cédric Herrou dissoute? Réponse en octobre

JUSTICE Cette demande déposée par un élu proche du Front national sera examinée dans quelques mois... 

20 Minutes avec AFP
— 
Cedric Herrou, le 4 janvier 201
Cedric Herrou, le 4 janvier 201 — CLAUDE PARIS/AP/SIPA

La justice a renvoyé mardi au mois d’octobre l’examen de la demande de dissolution de l’association de défense des migrants Roya Citoyenne demandée en urgence par un élu apparenté Front national, Olivier Bettati.

>> A lire aussi : Migrants mineurs: Le défenseur des droits veut des «explications» du ministre de l'Intérieur

La juge chargée du dossier au tribunal de grande instance de Nice s’est désistée, et l’audience sera prise en charge le 13 octobre par le président du tribunal Alain Chateauneuf, a indiqué l’avocate de Roya Citoyenne, Me Mireille Damiano. L’assignation en référé d’Olivier Bettati, au nom de l’association « Défendre la Roya » créée en juin, est irrecevable selon elle : « C’était un coup de buzz électoral ».

Une « mafia de passeurs » pour l’élu

Olivier Bettati, battu par une candidate LREM, a remporté 47,26 % des voix au second tour des législatives dans la circonscription de Menton. Il accuse en particulier Cédric Herrou, figure emblématique de Roya Citoyenne, d’être « le dernier maillon d’une mafia de passeurs ».

Présent au tribunal mardi, Cédric Herrou, qui saura le 8 août s’il est par ailleurs condamné en appel pour son action, a reconnu « au moins un mérite » à Olivier Bettati : « C’est le seul qui se demande pourquoi les migrants qui passent par Roya Citoyenne peuvent demander l’asile, et pas les autres », a observé l’agriculteur militant, qui n’a de cesse de dénoncer les aberrations du contrôle à la frontière, qui se traduisent par des atteintes au droit et un gâchis d’argent public selon lui.

« Olivier Bettati se trompe en revanche quand il pense qu’on va les chercher », a-t-il ajouté. L’Italie est à moins de dix kilomètres de chez Cédric Herrou.

>> A lire aussi : L'association de Cédric Herrou dénonce un renvoi illégal de migrants mineurs isolés

En aide à un millier de migrants

Depuis la condamnation du préfet des Alpes-Maritimes pour violation du droit d’asile, Roya Citoyenne a aidé près d’un millier de migrants à entamer des démarches d’asile. Forum Réfugiés qui inscrit leurs pré-demandes, indique avoir reçu 950 dossiers depuis le 1er mai.

Originaires du Soudan et plus généralement de régions instables d’Afrique, transitant par la Libye, traversant la Méditerranée puis remontant l’Italie, ces personnes ont le droit à un rendez-vous en préfecture pour formaliser leur demande d’asile. En dépit de ces formalités légales, une vingtaine de demandeurs étaient en état d’arrestation et menacés de reconduite en Italie mardi matin, selon Roya Citoyenne.