Des dauphins sautant hors de l'eau lors d'un spectacle de nuit au marineland d'Antibes le 7 décembre 2016 / AFP PHOTO / VALERY HACHE
Des dauphins sautant hors de l'eau lors d'un spectacle de nuit au marineland d'Antibes le 7 décembre 2016 / AFP PHOTO / VALERY HACHE — AFP

ANIMAUX

Côte d'Azur: Marineland part en guerre contre l'arrêté anti-reproduction de Ségolène Royal

Le plus grand parc animalier marin d'Europe lutte contre l'interdiction de reproduction des cétacés imposée par un arrêté pris par la ministre... 

  • Marineland demande une réécriture de l'arrêté. 
  • Selon le parc, il conduirait à «une altération des comportements naturels des animaux, des risques pour leur santé et, à long terme, une moindre protection des espèces concernées ».

Des faire-part diffusés sur les réseaux sociaux et le bassin qui se transforme en nurserie. Avecl’arrêté porté par Ségolène Royal, qui proscrit la reproduction des cétacés dans les parcs, ces images de naissances appartiendront bientôt au passé. Mais à Antibes, Marineland veut continuer de voir grandir des bébés dans son eau turquoise. Ce lundi, le plus grand parc animalier marin d’Europe lance un recours contre l’arrêté.

Pris début mai, le texte loi stipule, entre autres, que « la reproduction des orques et des dauphins actuellement détenus en France est désormais interdite ». Des dispositions qui signent donc la fin, à l’horizon 2040, de la présence des cétacés à Marineland.

>> A lire aussi : De nouvelles règles pour «le bien-être des dauphins», Marineland va devoir se mettre en conformité

« Une altération des comportements »

Selon le parc, l’arrêté conduirait à « une altération des comportements naturels des animaux, des risques pour leur santé et, à long terme, une moindre protection des espèces concernées ».

Voyant le delphinarium condamné à termes, Marineland avait déjà lancé une pétition au mois de mai qui a aujourd’hui recueilli 3.500 signatures. « Marineland souhaite que l’arrêté soit réécrit avec l’aide d’un comité scientifique reconnu […]. Marineland serait donc en responsabilité, au travers le respect dudit arrêté, de remplir pleinement son rôle de parc zoologique moderne comme tous les zoos de France et d’Europe », estime le parc dans un communiqué.

>> A lire aussi : Alpes-Maritimes: Pour sauver ses dauphins, Marineland lance une pétition

Pas de chlore ni de contact avec le visiteur

D’autres mesures figurent dans l’arrêté comme l’interdiction de baignades entre dauphins et visiteurs ou l’obligation de remplissage de bassin d’eau sans chlore. Des conditions auxquelles le parc affirme s’être adapté.

Mais ces avancées ne satisfont toujours pas totalement les anticaptivité. Ils appellent à la fermeture du parc et à la remise en liberté (ou en sanctuaire) des animaux. Ces défenseurs de la cause animale continuent de manifester une fois par mois devant l’entrée du parc marin antibois.

>> A lire aussi : Antibes: Opposés à la captivité des dauphins, ils manifestent devant Marineland