Côte d'Azur: Trois nouveaux bars pour déguster des jus de fruits et de légumes

ETE De nouveaux concepts de vente de boissons viennent de débarquer à Nice et à Antibes…

Mathilde Frénois
— 
A Nice, les jus de Frédéric Leloup sont élaborés à partir de fruits et légumes bios et locaux.
A Nice, les jus de Frédéric Leloup sont élaborés à partir de fruits et légumes bios et locaux. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Des bars à jus ouvrent un peu partout sur la Côte d’Azur
  • Certains ont des concepts originaux, de la roulotte pour se déplacer à la presse à froid installée sur le comptoir

Rouge, orange, vert. C’est le triptyque idéal sur la carte d’un bar à jus. A la betterave, à la carotte ou au céleri, mais aussi à la pomme et à l’orange, les cocktails pour s’hydrater pendant la chaleur de l’été se ressemblent, mais les concepts sont tous différents. Tour d’horizon de trois nouveaux bars à jus qui ont germé sur la Côte d’Azur.

Des boissons sur roulettes. C’est en se promenant dans un centre commercial que Nolwenn Filatre a décidé de plonger dans l’univers des jus. Pour réduire le prix des boissons, cette Antiboise de 32 ans presse ses fruits à bord… d’une roulotte. « C’est moins cher qu’un camion et qu’un local. Surtout, je peux me déplacer au gré des événements », explique-t-elle. Après un crowdfunding à hauteur de 5.000 euros, la roulotte (et les jus) ont pris la route samedi pour la première fois.

La Roulotte de Nolwenn, du jeudi au dimanche sur le port d’Antibes, de 3 à 6 euros.


Une machine « unique » sur la Côte. Elle est installée sur le comptoir. La presse à froid, c’est la spécificité du bar Be Juice. « D’abord, le fruit est écrasé pour casser les cellules végétales, précise Barbara Basalgete. Puis on le presse sous un poids de deux tonnes. » Il en ressort un jus sans fibre.

11, rue François-Guisol à Nice, 5 euros les 30 cl.


Des fruits et légumes d’aqui. Frédéric Leloup était voiturier pour un grand hôtel. Depuis deux semaines, il a décidé de passer de l’autre côté du comptoir. Le Niçois de 31 ans confectionne des jus avec des produits bios et locaux. « Je ne me fournis que dans les Alpes-Maritimes, et en Italie au plus loin, excepté les ananas », assure-t-il. Frédéric conseille également ses clients dans leur nutrition.

The Healer : 16, bd Jean-Jaurès à Nice, 4,50 euros.