L'aéroport de Nice devient ce samedi le deuxième de France à accueillir l’A380

TRANSPORTS La compagnie Emirates va désormais opérer son vol quotidien Nice-Dubaï avec le « superjumbo » d’Airbus…

Fabien Binacchi

— 

Airbus avait déjà organisé plusieurs tests à Nice avec l'A380, comme ici le 3 juin 2008.
Airbus avait déjà organisé plusieurs tests à Nice avec l'A380, comme ici le 3 juin 2008. — Michel Bernouin
  • Le premier aéroport français à accueillir l’A380 était Roissy Charles de Gaulle.
  • Au départ de Nice, les vols seront quotidiens.

Il devrait toucher le sol à 13h40 précises. Ce samedi, l’emblématique A380 bouclera son tout premier vol commercial sur l’ aéroport de Nice, deuxième de France (après celui de Roissy Charles de Gaulle) à l’accueillir. Le « superjumbo » d’ Airbus atterrira et décollera de la Côte d’Azur quotidiennement sous les couleurs d’ Emirates, depuis et vers Dubaï.

« En plus de la grande fierté de recevoir cet appareil mythique, l’augmentation du nombre de sièges [44 % de plus que dans le Boeing 777-300ER utilisé jusqu’alors sur cette ligne], est une belle opportunité, avance Didier Monges, directeur des opérations et du développement sur la plateforme niçoise. Le hub des Emirats ouvre la Côte d’Azur a de nombreuses destinations en Asie et en Océanie. »

Aménagement du tarmac

Pour pouvoir accueillir ce géant des airs, l’aéroport de Nice a investi il y a quelques années dans des ponts capables d’accéder aux deux étages de l’appareil. Des aménagements ont également été opérés sur le tarmac. « Nous avons élargi les accotements pour éviter que les réacteurs externes de l’A380, mais aussi d’autres appareils que nous accueillons [comme l’Antonov An-124 et le Boeing 747-8], ne soulèvent de l’herbe et de la terre », précise Didier Monges.

En revanche la longueur des pistes n’a pas eu à être revue. Malgré son imposant gabarit, le coucou manœuvre « sur des distances moins importantes que d’autres gros-porteurs », vante Richard Carcaillet, directeur de l’innovation A380 chez Airbus. Selon le constructeur, l’avion a besoin de 2.935m pour décoller. Contre 3.530m pour le 747-400.