Nice: Ils partent déposer 86 galets, au nom des victimes de l'attentat, sur le toit du monde l'Himalaya

ATTENTAT Les galets passeront de la promenade des Anglais au sommet du Stok Kangri à 6.153 mètres d’altitude…

Mathilde Frénois
— 
Des Niçois iront déposer 86 galets sur le toit du monde.
Des Niçois iront déposer 86 galets sur le toit du monde. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Ce sont des enfants qui ont peint les drapeaux et les noms.
  • Dix-sept personnes partiront ce mardi avec, dans leur sac à dos, les galets.

Le 14 juillet 2016, Noël Smara était au sommet du Stok Kangri, à 6.153 m d’altitude, dans l’Himalaya. C’est à l’autre bout du monde qu’il a appris le drame que traversait sa ville de Nice. En rentrant, il s’est donné un défi : amener 86 galets de la promenade des Anglais, pour les 86 victimes de l’attentat, sur le toit du monde, dans l’Himalaya.

>> A lire aussi : Un nouveau mémorial pour les victimes de l'attentat de Nice pour continuer «le devoir de mémoire»

Au sein de son association Exploits sans frontière, Noël Smara et son équipe de seize autres marcheurs partent ce mardi matin de  l’aéroport de Nice avec, dans leurs sacs à dos, les galets synonymes de mémoire et décorés par des enfants d’une classe spécialisée de L’Escarène. « On a passé six mois à les peindre en bleu-blanc-rouge et à inscrire le nom de chacune des victimes, détaille leur enseignante Emilie Bedeschi. C’est très important d’impliquer les enfants à la mémoire de leur ville. Désormais, ils peuvent mettre des mots sur ce qu’ils ont vu et entendu. »

86 galets seront déposés sur l'Himalaya, en hommage aux 86 victimes de l'attentat de Nice.
86 galets seront déposés sur l'Himalaya, en hommage aux 86 victimes de l'attentat de Nice. - M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Du défi sportif à l’hommage 

Parmi ceux qui chausseront leurs chaussures de randonnée, il y a Steeve. Ce Niçois de 44 ans n’était pas présent sur la promenade le jour de l’attaque. « Je me suis vite sentie démuni. Je n’ai participé à rien et c’est un poids quand sa ville est blessée », dit-il. De jour en jour, l’expédition qui ne devait être qu’un défi sportif s’est transformée en hommage. « On veut emmener ce symbole au plus haut », espère-t-il.

>> A lire aussi : Nice: Les souvenirs en hommage aux victimes de l'attentat sont archivés

Alors que les membres de l’expédition finissent leur paquetage, Mensi Seloua s’approche de l’un des galets qui est embarqué dans un sac. Dessus est inscrit le nom de sa sœur, décédée dans l’attentat de Nice. « J’ai montré sa photo à la personne qui emporte son galet, explique-t-elle. On a voulu enterrer ma sœur mais elle sera finalement élevée le plus haut possible. » Les galets devraient être déposés début juillet sur le toit du monde.