Nice: Une galerie s'installe dans les anciennes galères du port

CULTURE Les œuvres de Giacometti s’exposent au port, dans les bagnes réaménagés…

Mathilde Frénois
— 
L'exposition «L’Œuvre ultime», à la galerie Lympia de Nice, est centrée sur les dernières créations de Giacometti.
L'exposition «L’Œuvre ultime», à la galerie Lympia de Nice, est centrée sur les dernières créations de Giacometti. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • L'exposition Giacometti est à découvrir jusqu'au 15 octobre à Nice.
  • Ce sont ses œuvres produites dans les années 1960, à la fin de sa vie, qui sont présentées.

Au XIXe siècle, déserteurs et prisonniers rêvaient de s’en échapper. Désormais, on s’y évade par l’art. Tout au bout du port de Nice, l’ancien bagne et le pavillon de l’horloge ont été transformés en lieu d’exposition. Et ce sont les œuvres d’Alberto Giacometti qui sont les premières à pousser la grille des geôles pour l’exposition « L’Œuvre ultime » à découvrir jusqu’au 15 octobre à la galerie Lympia.

En février, les galères ont été transformées pour 2,1 millions d’euros, financés par le conseil départemental. Un réaménagement qui laisse toujours apparaître les voûtes, les grilles et les lits des bagnards.

« Une vraie relation »

« Cette architecture particulière donne une dimension de proximité avec les œuvres, estime Catherine Grenier, directrice de la fondation Giacometti. Ce travail en petit et grand format permet, ici, une vraie relation. C’est une confrontation très directe, comme si on était dans son atelier. »


Dans les anciens bagnes, il est possible de découvrir la plus petite sculpture de Giacometti, pas plus haute qu’un dé, mais aussi la plus grande. Installée sur la terrasse, cette « grande femme » mesure 2,72 m.

L’exposition est centrée sur « l’Œuvre ultime » de Giacometti des années 1960. Se sachant malade, c’est dans un sentiment d’urgence qu’il a réalisé ses sculptures en bronze et en plâtre, parfois loin de ses habituelles silhouettes effilées.

A la galerie Lympia : 52, boulevard Stalingrad au port de Nice, 7 €