Législatives: A Nice, Christian Estrosi soutient Eric Ciotti sur la pointe des pieds

POLITIQUE Le maire de Nice soutiendra un candidat «dès lors [qu’il] s’engage à n’accepter aucune compromission avec le FN»…

M.F.

— 

Christian Estrosi et Eric Ciotti, le 31 janvier 2015 à Nice.
Christian Estrosi et Eric Ciotti, le 31 janvier 2015 à Nice. — BEBERT BRUNO/SIPA

Leurs désaccords sont à peine cachés. Face à la candidate La République en marche dans la première circonscription des Alpes-Maritimes, Christian Estrosi apporte un soutien à Eric Ciotti… mais à reculons. Ce n’est pas sur son ancien allié que le candidat LR peut compter pour le second tour de l’élection législative.

>> A lire aussi : Résultats législatives: Ciotti (LR) devance de peu la candidate En Marche! à Nice

Déjà, dès le soir du premier tour, Christian Estrosi avait pris position : « En cas de triangulaire avec un risque d’élection du Front national, je souhaite que les candidats du parti Les Républicains qui arriveraient en troisième position se retirent pour mener une campagne sans concession face au Front National. »

« Aucune compromission avec le FN »

Arrivé en tête avec 35 % des voix, Eric Ciotti fera face, dimanche, à Caroline Reverso Meinietti qui a récolté 32 % des suffrages. C’est ce duel qui attend le candidat LR, sans soutien franc de son allier d’hier Christian Estrosi : « La candidate LREM dans la première [circonscription] a fait une campagne propre et pas idéologique », estime l’ancien maire de Nice dans Nice-Matin, au détriment du représentant LR.

>> A lire aussi : Nice: La guerre Estrosi-Ciotti peut-elle fragiliser la droite azuréenne?

Si Christian Estrosi affirme soutenir « tous les candidats, à Nice comme ailleurs, qui se retrouvent face au FN », il émet une réserve dans les colonnes du quotidien local : « Dès lors que le candidat LR s’engage à n’accepter aucune compromission avec le FN. » Là encore, c’est Eric Ciotti qui pourrait se cacher derrière ces pensées.

>> A lire aussi : Résultats législatives: Dans les Alpes-Maritimes, trois candidats LR sont éliminés dès le premier tour