Jumping de Cannes: «La moindre faute coûtera très cher», estime le cavalier Julien Epaillard

EQUITATION Le cavalier français participera à toutes les épreuves cannoises... 

Mathilde Frénois

— 

Julien Epaillard  participera à toutes les épreuves du Jumping de Cannes.
Julien Epaillard participera à toutes les épreuves du Jumping de Cannes. — S. Grasso / LGCT
  • Pour la première fois à Cannes, aura lieu le Global Champions League.
  • Une team « Cannes Stars » sera en compétition.

Tout au bout de la Croisette, dès ce jeudi et jusqu’à samedi, les stars auront… quatre pattes. Le Jumping de Cannes regroupe les meilleurs chevaux du monde. Pour les aider à franchir les obstacles, des cavaliers qui ont évolué sur les meilleurs circuits, concourront au stade des Hespérides de Cannes. Parmi eux le Français Julien Epaillard, qui participera à toutes les épreuves.

Jusqu’à présent, comment se déroule votre saison ?

Je fais un assez bon début de saison, avec une victoire à Bordeaux dans le Grand Prix Coupe du monde.

Vous montez notamment un cheval que vous venez de rencontrer. Où en est votre relation ?

Toupie de la Roque est une jument qui a moins d’expérience. J’ai fait mon premier concours à Versailles avec, puis j’ai enchaîné à La Baule et Saint-Tropez. Elle a montré de bonnes aptitudes. C’est une jument qui peut être compétitive dans des 5 étoiles assez rapidement. Il faut que le couple se fasse un peu, que l’on s’habitue l’un à l’autre.

Êtes-vous déjà venu à Cannes ?

Ça va faire vingt ans ! J’affectionne particulièrement ce Jumping. Même si on y va avant tout pour le concours, on a un côté vacances sur la Croisette. Avec le vent et les épreuves qui ne débutent jamais avant 17 heures, les chevaux ne souffrent pas de la chaleur.

Quels sont vos objectifs ?

Il faudra être compétitif pour le Grand Prix. Une vingtaine de cavaliers seront qualifiés alors qu’on est 70 au départ. La moindre faute coûtera très cher.