Nice: Les voyants du tourisme au vert presque un an après l'attentat

ECONOMIE La reprise semble se confirmer même si les professionnels du tourisme « doivent rester extrêmement mobilisés », selon la mairie…

F.B. avec AFP
— 
La promenade des Anglais, quelques jours après l'attentat du 14 juillet 2016
La promenade des Anglais, quelques jours après l'attentat du 14 juillet 2016 — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Près d’un an après l’attentat qui a endeuillé la promenade des Anglais, la reprise du tourisme semble se confirmer à Nice. L’office du tourisme se réjouissait ce mardi d’un « très bon mois d’avril » malgré « un mois de mai en demi-teinte ».

Si de janvier à mars, le taux d’occupation des hôtels (48,3 %) a affiché un léger tassement comparé à début 2016 (- 1,4 point), en avril, le taux d’occupation a dépassé les 79 % (+ 9 points). Certains hôteliers ont fait leur meilleur mois d’avril en dix ans et les tarifs sont revenus au niveau de 2016 (123 euros la nuitée en moyenne).

Le nombre de passagers augmente à l’aéroport

Du côté de l’aéroport de Nice, le troisième de France après ceux de Paris, la fréquentation a augmenté de 2,2 % pour atteindre 2,2 millions de passagers au premier trimestre 2017, comparé aux trois premiers mois de 2016.

« Nous devons rester extrêmement mobilisés, le coup était très dur », a commenté Rudy Salles, l’adjoint au tourisme de la ville qui a annoncé le retour à une « promenade des Anglais extrêmement festive » après le 14 juillet et la commémoration de l’attentat qui devrait notamment réunir le président de la République et les familles des victimes.