Législatives: Seul candidat en fauteuil de Nice, il veut un siège à l'assemblée

POLITIQUE Thomas Calvifiori se présente dans la première circonscription des Alpes-Maritimes…

Mathilde Frénois
— 
S’il est élu député, le Niçois Thomas Calvifiori souhaite améliorer l’accessibilité.
S’il est élu député, le Niçois Thomas Calvifiori souhaite améliorer l’accessibilité. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Se balader avec Thomas Calvifiori dans le Vieux-Nice, c’est s’arrêter à tous les coins de rue pour des salutations. C’est aussi s’apercevoir que des efforts peuvent encore être faits en matière d’accessibilité. A 27 ans, ce Niçois est candidat à l’élection législative dans la première circonscription des Alpes-Maritimes. Seul handicapé du département à briguer un siège, il tente de faire entrer un fauteuil à l’assemblée.

Thomas Calvifiori, atteint d’amyotrophie spinale, prend régulièrement le bus. Un jour de décembre, la rampe d’accès cède. « Après cet accident, j’ai réellement pris conscience des difficultés administratives et d’accessibilité, dit-il. Je tente ma chance car les handicapés ne sont pas représentés. »

Debout la France

S’il est élu, ce chargé de clientèle souhaite augmenter l’allocation handicapés, améliorer l’accessibilité des bâtiments d’Etat, favoriser les démarches en ligne et la scolarisation. Il était inscrit sur la liste de Jacques Peyrat aux municipales. Prônant le rétablissement des frontières, le renfort policier et l’agrandissement des prisons, il est estampillé Debout la France et s’engage à donner une partie de sa réserve parlementaire « pour combler la partie non remboursée du matériel de confort ».

Il sera opposé à : Moussa Ba (AEI), Christian Razeau (Conf. pour l’homme, l’animal et la planète), Eric Boizet (UPR), Sophie Taam (SE), Michel Cotta (CNIP), Diane Medus (MDP), Agnès Benkemoun (Lutte ouvrière), Eric Ciotti (LR), Caroline Reverso Meinietti (En marche), Yann Librati (PS) et Robert Injey (France insoumise).