Attentat de Nice: Les juges antiterroristes sur place le 27 juin

ENQUETE Ils sont attendus pour une présentation du dossier aux familles de victimes qui se sont portées parties civiles…

F.B. avec AFP

— 

Des hommages sont rendus aux victimes du terrible attentat qui a frappé Nice le 14 juillet 2016.
Des hommages sont rendus aux victimes du terrible attentat qui a frappé Nice le 14 juillet 2016. — AFP

Ils iront à la rencontre des familles des victimes. Les juges antiterroristes parisiens en charge de l’enquête sur l’attentat du 14 juillet 2016 sur le Promenade des Anglais sont attendus à Nice le 27 juin, a fait savoir l’association des victimes Promenade des Anges.

Les familles qui se sont portées parties civiles pourront assister si elles le souhaitent à cette présentation du dossier, a précisé la trésorière de l’association, Anne Murris. L’attaque au camion bélier avait fait 86 morts et 450 blessés.

La mairie demande également à être partie civile

La ville de Nice veut elle aussi se constituer partie civile dans l’enquête judiciaire sur l’attentat, pour avoir accès au dossier d’instruction, mais le parquet antiterroriste de Paris s’y oppose.

Après le drame, Christian Estrosi, alors premier adjoint LR au maire de Nice et président de la région Paca, avait accusé le gouvernement d’avoir déployé un dispositif de sécurité insuffisant le soir de l’attaque.

>> A lire aussi : Une information judiciaire ouverte pour enquêter sur les failles du dispositif de sécurité

Une instruction est ouverte à Nice sur les éventuelles failles de sécurité dans le dispositif déployé le soir du drame. L’IGPN avait conclu dans un rapport que le dispositif « n’était pas sous-dimensionné ».