Nice: MyMegaselfie, l'appli pour se photographier lors des événements sportifs

TECHNOLOGIE Le service permet de prendre plus facilement des selfies dans les stades, des courts de tennis, depuis les tribunes de circuits de F1…

Mathilde Frénois

— 

MyMegaselfie photographie dans les enceintes sportives, sans tendre le bras.
MyMegaselfie photographie dans les enceintes sportives, sans tendre le bras. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Grâce à l’application, le smartphone déclenche des appareils photo externes.
  • MyMegaselfie est disponible sur iOS et Android.

Faire un selfie dans un stade est devenu (presque) aussi compliqué que réaliser un ace à Roland-Garros ou une roulette dans la surface de Louis-II. « Avec les lumières, c’est quasi-impossible. On se retrouve avec sa tête dans l’ombre, en gros plan, sans arriver à distinguer le paysage derrière », relève Sébastien Darrasse. Ce photographe, propriétaire d’une agence à Monaco, a donc créé son application MyMegaselfie.

Lancée en avril sur Androïd et iOS, lors du tournoi de Monte-Carlo, l’appli prend des selfies sans avoir à tendre le bras. « Des appareils photo fixes sont installés sur la structure de l’enceinte sportive, explique-t-il. Avec son smartphone, on déclenche les clichés à distance. »

Derrière les cages

Ne reste plus qu’à récupérer la photo en haute définition et à zoomer sur sa trombine. « C’est plus discret qu’un selfie classique. Et, surtout, il permet d’avoir une vue plus impressionnante du stade ou du court de tennis », détaille celui qui a également implanté son dispositif lors du Grand Prix de Monaco. Si l’application est téléchargeable gratuitement, il faut s’acquitter d’un forfait pour récupérer les photos. Au tournoi de tennis monégasque, il s’élevait à 2,99 € pour toute la durée de la compétition

Sébastien Darrasse voit plus loin que le selfie. Il voudrait que le spectateur se glisse dans la peau d’un photographe professionnel. Ainsi, il étudie la possibilité de déclencher soi-même un appareil photo placé derrière les buts.