Festival de Cannes: «Mou», «confus», «The Square» n’a pas franchement convaincu les Cannois

CINEMA Les habitants de la cité des festivals, qui ont eu droit à trois projections du film primé, n’ont pour la plupart pas été tendres avec cette Palme d’or…

Fabien Binacchi

— 

Les Cannois ont monté les marches ce lundi
Les Cannois ont monté les marches ce lundi — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • Quelque 7.000 Cannois ont été conviés à trois projections du film suédois couronné cette année.
  • Les avis étaient surtout négatifs à l’issue de la première séance.

« N’y allez pas. C’est zéro. » A sa sortie du Grand auditorium, cette Cannoise a éclairé, à sa manière, les prochains spectateurs du palais. Ce lundi, comme c’est la tradition après la clôture de chaque Festival de Cannes, la mairie de la cité azuréenne a réservé trois projections de la Palme d’or à ses administrés. Vainqueur inattendu,The Square, n’a pas vraiment, à première vue, soulevé les foules parmi les locaux.

« Je me suis un peu endormie, confie Jessica, 26 ans, à la sortie de la première séance de 15h. C’est très particulier, trop confus pour bien saisir le message du réalisateur. »

Signée par le suédois Ruben Östlund, cette comédie grinçante, critique du monde de l’art et de la bonne société, a pourtant séduit le jury de cette 70e édition (même si Pedro Almodóvar, le président, aurait lui-même préféré un autre film).

>> A lire aussi : Au Festival de Cannes, un palmarès qui fait désordre

« Trop de politique et pas assez d’émotions »

« Pour moi, ce n’est pas une Palme d’or, tranche un peu plus loin Adrienne, une retraitée habituée de ces projections chaque année. J’ai largement préféré le film de l’an dernier [Moi, Daniel Blake, de Ken Loach] ». Selon elle, il manque « quelque chose » à The Square. « Le discours sur l’individualisme et la violence de notre société ne m’a pas vraiment atteinte. Peut-être qu’il y a trop de politique et pas assez d’émotions ».

Même son de cloche pour Bastien, un cuisinier de 18 ans. « Le film ne nous atteint pas, il n’a rien suscité chez moi. En plus, j’ai trouvé ça mou et dur à comprendre. Ça part dans tous les sens, juge le jeune homme. Par contre les acteurs jouent très bien. »

« Une Palme d’or méritée », selon un autre spectateur

Finalement, après d’autres avis encore négatifs, Jérémy est venu un peu éclaircir le tableau. « C’est un bon moment de cinéma et une palme plutôt méritée, analyse le trentenaire qui a eu la chance de voir d’autres films de la sélection officielle. Malgré quelques longueurs, The Square offre un regard improbable sur l’art contemporain avec une esthétique très singulière. Le message de bienveillance qu’il diffuse est universel. »

Aucune date de sortie française n’a encore été dévoilée. Mais il se dit que le film palmé cette année pourrait débarquer à l’automne dans les salles de l’Hexagone.