Festival de Cannes: Un anniversaire qui fait les affaires du tourisme local

ECONOMIE Les professionnels tirent un premier bilan positif de la 70e édition, qui s’est achevée dimanche…

Fabien Binacchi

— 

Le tapis rouge en cours d'installation sur les marches du Palais des festivals de Cannes, le 17 mai 2017.
Le tapis rouge en cours d'installation sur les marches du Palais des festivals de Cannes, le 17 mai 2017. — LOIC VENANCE / AFP
  • Le nombre de professionnels accrédités a augmenté pour atteindre un nouveau record
  • Les hôtels ont enregistré un meilleur taux de remplissage qu’en 2016

Le 70e Festival de Cannes a décerné ses prestigieuses palmes dimanche soir, faisant de nombreux heureux. Mais cette édition anniversaire, dont la sécurité « n’aura jamais atteint un niveau aussi élevé », a-t-elle aussi réussi aux professionnels du tourisme azuréen ? Vraisemblablement, la réponse est oui.

D’abord parce que le nombre d’accrédités, au moins ceux présents dans les allées du Marché du film, a atteint un nouveau record cette année. Ils ont été 12.324 à y vendre et acheter des films (et à consommer) ces dix derniers jours, contre 11.800 l’an dernier.

Les hôtels davantage remplis

Une tendance à la hausse qui s’est confirmée dans les hébergements. « Les professionnels de l’hôtellerie ont affiché un taux de remplissage proche de 85 % intra-muros [en hausse par rapport aux 80 % de 2016] et 100 % pour les palaces et 5 étoiles » qui étaient déjà complets lors de la précédente édition, a-t-on indiqué du côté de l’hôtel de ville dimanche.

>> A lire aussi : Dans les coulisses de la conciergerie d’un palace

Les restaurateurs aussi semblent bien avoir été à la fête. Selon la mairie, ils ont enregistré une hausse de leur chiffre d’affaires de 10 % environ, surtout dans l’hyper centre, « notamment sur les allées de la Liberté, dans le carré d’or et également au Suquet ».

>> A lire aussi : Les projos au Palais des festivals, c’était lui, et c’est sa dernière séance

L’effet anniversaire de ce 70e Festival de Cannes a aussi profité aux plagistes. Cette année, les professionnels de la Croisette ont ainsi accueilli « des soirées événementielles plus importantes qu’en 2016 », ont-ils noté. Avec davantage de retombées.