VIDEO. Sans boule, aux blettes ou à -196°C, ces trois glaces à tester à Nice

GASTRONOMIE Ces glaciers se démarquent par leur originalité…

Mathilde Frénois

— 

Le Niçois Fenocchio propose des glaces 100% artisanales et locales.
Le Niçois Fenocchio propose des glaces 100% artisanales et locales. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • « 20 Minutes » répertorie des artisans qui ne font pas dans la banalité
  • Leurs glaces ne peuvent être achetées que dans la capitale azuréenne

Les glaces, ces incontournables d’un été au soleil. En cornet ou en pot, au parfum traditionnel ou insolite, trois glaciers azuréens tentent d’apporter un vent de fraîcheur dans le classicisme des crèmes glacées et autres sorbets.

Les glaces sans boule.

Eux ont rapporté leur idée d’un voyage en Thaïlande. Adrien Rosenpick et Jérémy Akouka créent des glaces à la minute en forme de rouleau. « Sur une plaque réfrigérée à -30 °C, on verse de la crème, du lait et du sucre avant d’ajouter des purées de fruits, des biscuits… », précisent-ils. Les glaces sont ensuite roulées sur la plaque : « C’est un show que l’on fait en instantané devant le client. » Après Nice, le duo ouvrira des boutiques The Rolling Company à Saint-Tropez et Toulon avec le même concept.

Les glaces locales

Lassés des parfums classiques ? Un artisan azuréen propose des saveurs 100 % locales. « On ne travaille qu’avec de la matière première brute, insiste Francis Fenocchio qui tient l’entreprise éponyme dont la fabrique est basée à La Gaude. On fait mandarine, tourte de blettes, pignon de pin, thym, lavande par exemple » pour découvrir les spécialités culinaires nissardes.

Les glaces à l’azote

C’est d’un nuage (froid) que naissent ses desserts. La société -196° Evénements a « réinventé la glace qui n’avait pas évolué depuis 100 ans » en utilisant l’azote comme technique de refroidissement. Un « cryo-show » qui permet de produire des sorbets avec 99 % de fruits.