OGC Nice: Interdits de déplacement à Marseille, les Niçois font un recours judiciaire

FOOTBALL Second tour de l’élection présidentielle oblige, les supporters du Gym sont priés de rester à la maison…

Mathilde Frénois

— 

Le Stade Vélodrome "Orange" le 30 septembre 2016
Le Stade Vélodrome "Orange" le 30 septembre 2016 — BORIS HORVAT / AFP
  • Ils ont déjà été interdits de déplacement à Toulouse, Nantes, Bastia et Saint-Etienne.
  • Le club évoque une « avalanche d’interdictions ».

Dimanche, au Vélodrome, le parcage adverse ne résonnera pas des chants des supporters rouge et noir. La préfecture des Bouches du Rhône a pris un arrêté interdisant le déplacement des Niçois à Marseille, pour le match du Gym contre l’ OM.

Face à cette nouvelle interdiction (et après celles des matchs à Toulouse, Nantes, Bastia et Saint-Etienne), la Populaire Sud annonce qu’elle compte déposer « un recours auprès du tribunal administratif » par l’intermédiaire de son avocat. « C’est une atteinte à nos libertés, estime Max, président de cette association de supporters. Pourquoi ne peut-on pas se déplacer, d’un point A à un point B, même de manière encadrée ? Les forces de l’ordre savent combien et qui on est. »

>> A lire aussi : Ligue 1: Interdits de déplacement à Saint-Etienne, les supporters niçois (et le club) sont verts de rage

« Avalanche d’interdictions »

Pour justifier sa décision, la préfecture évoque l’état d’urgence et la mobilisation des forces de l’ordre sur d’autres événements, second tour de l’élection présidentielle oblige. « Les autorités estiment ne pas être capables d’encadrer 500 supporters entre Nice et Marseille, mais ils accueillent 15.000 Turcs [pour le match de coupe d’Europe Lyon-Besiktas]. Je ne comprends pas », regrette Guillaume Bacchieri, capo de la Populaire Sud.

Le club pointe l’influence de ces décisions sur les résultats sportifs : une « avalanche d’interdictions de déplacement qui auront frappé ses supporters cette saison, les empêchant de vivre pleinement leur passion, et privant les joueurs du soutien que leurs performances méritent », écrit l’OGC Nice dans un communiqué. Il ne restera, ensuite, plus qu’un déplacement pour le Gym : la 38e et dernière journée de Ligue 1 se jouera, avec ou sans supporters, à Lyon le 20 mai.