Monaco: «Je ne dirai pas que le championnat est dans nos mains mais...», avoue Benjamin Mendy

FOOTBALL Secoués et hors du coup en première période à Angers samedi, les Monégasques confortent pourtant leur place de leader de la Ligue en gagnant (0-1)...

David Phelippeau

— 

Le soulagement des Monégasques à la fin du match.
Le soulagement des Monégasques à la fin du match. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Il reste quelques matchs, mais celui-ci pourrait bien compter en fin de saison. L’AS Monaco n’a sans doute pas fait la meilleure prestation de la saison, mais l’a emporté (0-1) contre Angers. Bringuebalés en première période, les Monégasques ont su faire le dos rond (surtout dans le premier acte) sans trop s’affoler.

« Jouer à l’extérieur c’est toujours difficile en championnat de France, mais jouer à Angers c’est encore plus difficile, estime le coach portugais Léonardo Jardim. Ce n’est pas par hasard si l’année dernière on a perdu ici 3-0. Cette année, je crois qu’on a fait plus attention aux forces de l’adversaire… »

>> A lire aussi : Angers-Monaco: «Cela ressemble étrangement à la chance du champion...», estime Moulin

Monaco a surtout su laisser passer l’orage et n’a pas concédé de buts, contrairement à la saison dernière. Grâce à un très bon Subasic, mais aussi en raison de la maladresse de l’Angevin Diédhiou en fin de première période, lequel a manqué un face-à-face avec le portier de Monaco. « C’est la différence entre eux et nous, analyse le défenseur du SCO, Vincent Manceau. Il leur suffit d’une occase pour la mettre au fond. On les a fait douter tout le match. Ce soir, ils ont marqué et pas nous. » Une différence essentielle, forcément.

>> A lire aussi : Angers-Monaco: Ouf! Radamel Falcao est de retour au meilleur des moments...

A l’issue de la rencontre, les Monégasques, qui joueront leur quart de finale de Ligue des champions mardi à Dortmund, avaient conscience d’être passés près d’une grosse désillusion. « On a de la chance de ne pas avoir encaissé de but en première mi-temps, confesse Nabil Dirar. Mais, on a bien réagi… Le plus important était de rester premier au classement. »

C’est chose faite, Monaco remet la pression sur le PSG, qui accueille Guingamp ce dimanche soir, avec une avance de six points, à sept journées du terme de ce championnat. « Je ne dirai pas que le championnat est dans nos mains, mais si on fait bien les choses, on ira jusqu’au bout… », conclut Benjamin Mendy. Un constat qui résonne comme une évidence certes, mais qui en dit long sur la dose de confiance que possède cette AS Monaco.