Fusillade à Grasse: La Légion d'honneur pour le proviseur, une «thérapie collective» selon lui

HOMMAGE Hervé Pizzinat a été décoré par Najat Vallaud-Belkacem…

Fabien Binacchi

— 

Le proviseur du lycée de Grasse Hervé Pizzinat a reçu la légion d'honneur.
Le proviseur du lycée de Grasse Hervé Pizzinat a reçu la légion d'honneur. — Académie de Nice

« Vous m’avez dit que n’aviez ni le collant ni la cape, mais ce n’est pas le costume qui fait le héros, c’est le courage dont vous avez fait preuve en entravant ce projet morbide ». Ce jeudi, trois semaines jour pour jour après l’attaque armée d’un élève qui a fait cinq blessés au lycée Alexis de Tocqueville, à Grasse, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem est revenue saluer le « courage exemplaire » du proviseur de l’établissement, qui s’était interposé. Pour son « sang froid admirable » le 16 mars, Hervé Pizzinat a été fait chevalier de la Légion d’honneur.

>> A lire aussi : Fusillade dans un lycée de Grasse: «On est tous sortis en courant et on a escaladé un grillage»

« Heureux » que cette distinction lui soit remise « de son vivant et non à titre posthume », le proviseur, blessé au bras par une balle de 22 long rifle, a dédié la Légion d’honneur « à tous les élèves et personnels du lycée Alexis de Tocquveille et au service public dans son ensemble ».

Cinq blessés dont le proviseur

« Cette remise de Légion d’honneur, je la vois comme une thérapie, une réparation du traumatisme de tous. Chacun a joué son rôle, a-t-il ajouté très ému. Ici le 16 mars, des élèves ont pris en charge leurs camarades autistes ou en fauteuil roulant. C’est une secrétaire qui a lancé l’alerte au micro. »

Ce jour-là, un élève du lycée âgé de 16 ans avait fait irruption dans l’établissement, armé, avec le projet de « mettre un terme aux mauvaises relations qu’il entretenait avec certains de ses camarades de classe », avait indiqué la procureure de la République de Grasse. Déterminé à tuer une dizaine de personnes, l’adolescent faisait finalement cinq blessés, dont le proviseur.

>> A lire aussi : Fusillade dans un lycée de Grasse: «J’ai l’impression que ça peut se repasser à n’importe quel moment»

La ministre de l'éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a décoré de la légion d'honneur le proviseur du lycée de Grasse Hervé Pizzinat.
La ministre de l'éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a décoré de la légion d'honneur le proviseur du lycée de Grasse Hervé Pizzinat. - Académie de Nice

« Plus rien de ne sera jamais comme avant »

« Vous n’avez pas hésité à intervenir et à discuter [avec l’assaillant] envers et contre tout (…) pour empêcher le massacre, empêcher la tuerie. Devant les armes, vous avez continué à croire en la force des mots, a noté Najat Vallaud Belkacem. Et ce sont ces précieux instants qui ont offert aux membres de votre équipe le temps de mettre tout le monde à l’abri, de confiner les élèves. »

Le proviseur Hervé Pizzinat, qui a entamé une carrière de conseiller principal d’éducation en 1989, a rappelé qu’un exercice anti-intrusion avait été organisé dans l’établissement au mois de novembre dernier et qu’il avait « certainement permis de sauver des élèves ».

« Après ça, plus rien de ne sera jamais comme avant, a-t-il enfin déclaré. L’insouciance ne laissera pas place à la méfiance, mais à un peu plus de vigilance. »