Nice: Un gendarme se fait violemment agresser à la sortie du tribunal

FAITS DIVERS Deux proches des assaillants venaient d’être condamnés pour des menaces envers le militaire…

F.Bi. avec AFP

— 

Un gendarme (Illustration).
Un gendarme (Illustration). — LOIC VENANCE / AFP

Ils n’ont pas apprécié le jugement rendu. Après la condamnation de deux frères à six mois d’emprisonnement ferme pour menaces et outrages envers un gendarme, des membres de leur famille ont violemment agressé ce militaire, mardi à sa sortie du palais de justice de Nice.

Les assaillants, dont la mère des deux prévenus, ont réussi à prendre la fuite. Le parquet a ouvert une enquête pour des faits de violence sur agent en charge de l’autorité publique.

Menaces et cocktail Molotov

Les premiers faits remontent au dimanche 26 mars. Ce jour-là à Breil-sur-Roya, dans l’arrière-pays niçois, un membre de cette famille déjà « défavorablement connue » selon le parquet, est venu s’en prendre au gendarme, en repos et en civil à ce moment-là, et avec lequel la situation s’était déjà tendue par le passé.

L’homme est interpellé et placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie locale. C’est alors que l’un de ses frères a débarqué pour menacer à son tour les militaires et leur lancer un cocktail Molotov. Il est lui aussi arrêté.

Coincé contre un mur et violemment injurié

Mardi, juste après l’audience en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Nice, le ton est à nouveau monté. La mère et deux autres frères des prévenus, entre autres, sont venus agresser le gendarme qui s’était constitué partie civile.

Ils l’ont coincé contre un mur et violemment injurié avant que la police n’intervienne et que le militaire puisse se mettre à l’abri à l’intérieur du tribunal. Les agresseurs, eux, ont réussi à se faire la malle.

>> A lire aussi : A Nice en pleine rue, un homme est poignardé dans le dos