Côte d’Azur: Staybler, le Airbnb pour chevaux qui vous trouve une écurie, un manège ou du foin

ECONOMIE Ce site Internet, lancé par des Antibois, deviendra bientôt une application... 

Mathilde Frénois

— 

Thomas Andrews peut accueillir
jusqu’à quinze chevaux pour la nuit avec le site Staybler.
Thomas Andrews peut accueillir jusqu’à quinze chevaux pour la nuit avec le site Staybler. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Depuis que Thomas Andrews s’est transformé en hôtelier, il ne transige pas avec les principes. Les draps sont remplacés par 40 cm de paille, la demi-pension par 20 kg de foin. « On veut que nos pensionnaires ressentent du bien-être et se sentent écoutés », assure-t-il. Thomas Andrews accueille des chevaux de passage dans son écurie privée, Le Royaume du Cheval, à Villeneuve-Loubet.

Un service rendu possible par la plateforme collaborative d’hébergement Staybler, un Airbnb du monde équestre créé par des Antibois. « Les propriétaires de chevaux et les hébergeurs entrent en contact et se mettent d’accord sur les services, comme l’accès au manège, à la piste de trot, le type de nourriture », énumère Guillaume Luce, cofondateur du site.

 

A proximité de l’autoroute

Staylaber compte 150 lieux d’hébergement répartis en France, en Belgique, en Espagne, au Portugal et en Suisse. Sur chaque réservation, le site, qui est en passe d’être adapté en application, prend 12 % de commission. C’est avec ce principe que Thomas Andrews accueille, pour 40 euros par nuitée, des chevaux en transit, en compétition, en transfert ou entre deux propriétaires. « On a un avantage, c’est d’être à 5 minutes de l’autoroute et de l’hippodrome de Cagnes-sur-mer », dit le propriétaire de l’écurie.

Grâce à cette praticité pour les voyageurs, le cheval Kuazuja s’est retrouvé à passer une nuit dans l’un de ses box. Depuis son arrivée, ce sauteur de 10 ans est choyé tous jours. A tel point que Le Royaume du Cheval est finalement devenu sa pension à temps complet. « Et on va bientôt ouvrir cinq paddocks uniquement pour le passage », assure Thomas Andrews en pointant le fond de sa parcelle.