Vence: Dans un foyer pour adultes handicapés, un kiné soupçonné de viol

FAITS DIVERS Le suspect, qui nie les faits, a été placé en détention provisoire…

M.Fr.
— 
Illustration d'un véhicule de police, ici à Rennes.
Illustration d'un véhicule de police, ici à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Le bâtiment du foyer Les Baous est posé au bord de la route reliant Saint-Jeannet à Vence. Derrière ses murs, plusieurs adultes handicapés auraient été violés et agressés sexuellement par le kinésithérapeute de cette association pour la réadaptation et l’épanouissement des handicapés. Selon Nice-Matin, deux présumées victimes se seraient manifestées.

Le kiné suspecté est un trentenaire, père de famille, qui est arrivé dans l’établissement en 2013 et qui exerce également dans un cabinet libéral à Vence. Il a été mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur personnes vulnérables par personne ayant autorité. Depuis début mars, il est en détention à la maison d’arrêt de Grasse.

Une information judiciaire ouverte

Le kinésithérapeute nie les faits. L’enquête a été confiée à un juge d’instruction de Grasse pour déterminer si d’autres victimes possibles pourraient se manifester et pour vérifier l’exactitude des faits. Pour le moment, les témoignages recueillis font état de gestes déplacés, d’actes sexuels et d’une fellation.