FC Nantes-Nice: «Oui, le titre s'éloigne...» Le Niçois Eysseric, lui, ne fait pas de langue de bois

FOOTBALL Les Aiglons ont été tenus en échec (1-1) à Nantes samedi et risquent de laisser partir Monaco et Paris...

David Phelippeau

— 

Eysseric et Dalbert face à Diego carlos.
Eysseric et Dalbert face à Diego carlos. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Deux points pris sur les deux derniers matchs. L’OGC Nice avance de plus en plus lentement. Ce samedi, les Aiglons ont été trimbalés par le FC Nantes, mais ont quand même réussi à arracher un point (1-1).

>> A lire aussi : Nice: Face à Nantes, les supporters du Gym resteront à la maison

« C'est un bon point, reconnaît le coach Lucien Favre. C’était une rencontre très difficile, c’était attendu face à une équipe qui joue très bien, avec beaucoup d’engagement, beaucoup de rythme… » Les Niçois ont concédé beaucoup d’occasions (18 tirs dont 5 cadrés pour Nantes) et ont finalement été plutôt réalistes (5 tirs dont 2 cadrés pour Nice). Séri a égalisé (28e) alors que Nice était menée et en grosse difficulté.

L'éternel «On prend les matchs les uns après les autres...»

A l’issue du match, c’était le soulagement qui se lisait sur les visages. Pourtant, au classement et dans la course au titre, ce nouveau petit point ne pèse pas lourd… « Alors, le titre, c’est fini ? », ont interrogé les journalistes en zone d’interview. « On verra, commence Maxime Le Marchand. Je n’ai pas trop envie d’en parler… Tout au long de la saison, on a pris les matchs les uns après les autres. » Quelques minutes plus tard, même réponse extrêmement convenue d’Arnaud Souquet. « Vous nous la posez tout le temps cette question. Nous, on prend les matchs les uns après les autres. Ils [Monaco et le PSG] sont dans leur championnat, nous, on est dans le nôtre. »

Eysseric fait preuve de réalisme

Seul Valentin Eysseric se montre beaucoup moins politiquement correct : « Oui, le titre s’éloigne. C’est difficile de suivre les deux équipes qui sont devant nous [Monaco et le PSG]. Nous, on fait notre bonhomme de chemin, mais ça devient compliqué. Il y a de la fatigue. Eux enchaînent les matchs et pourtant ils sont toujours au niveau en championnat. » Et si Nice (3e) se mettait plutôt à scruter ce qu’il se passe derrière lui ? « On est dans le sprint final, conclut toujours le très lucide Eysseric. On n’a pas trimé toute cette saison pour ne rien avoir au bout… »

>> A lire aussi : OGC Nice: Pour Wylan Cyprien aussi, la saison est terminée