Alpes-Maritimes: Un élu interpellé avec 20.000 euros en liquide à la frontière suisse

FAITS DIVERS En 2010, le conseiller régional Michel Meïni, accusé de fraude fiscale, avait déjà été interpellé par les douaniers…

G.D.

— 

Illustration de la douane.
Illustration de la douane. — N. Messyasz / SIPA

Michel Meïni cumule les ennuis. Le conseiller régional (LR) vient de démissionner de son fauteuil de maire de La Gaude, une commune de 6.500 habitants, près de Nice, dans les Alpes-Maritimes, à cause d’une affaire de fraude fiscale et à l’ISF. Il doit comparaître, en avril, devant le tribunal correctionnel de Grasse.

>> A lire aussi: Connu pour «phobie administrative», Thevenoud quitte la politique

Des liasses de billets

Or, en février 2010, il avait été au cœur d’une autre affaire. L’élu avait été contrôlé avec 20.000 euros en liquide à la frontière suisse, révèle Nice Matin qui s’est procuré le procès-verbal. A l’époque, les douaniers l’avaient intercepté au volant d’une Peugeot, sur la commune de Saint-Julien-en-Genevois, près de Genève. L’ancien maire avait alors omis de déclarer des capitaux qu’il transportait aux fonctionnaires qui lui avaient posé la question.

C’est en fouillant Michel Meïni qu’ils sont tombés sur des liasses de billets de 100 et 500 euros planqués dans « la poche intérieure du pantalon » de l’élu. Conduit dans les locaux de la brigade de Saint-Julien, il avoue que la somme provient d’un compte en Suisse, non déclaré aux services fiscaux.

L’argent liquide transporté devait servir à « payer des travaux », à son domicile, selon le PV d’audition.