Nice: Les travaux du tram contraints de s'adapter à l'affaissement de la chaussée

POLEMIQUE Une consolidation et des injections sont programmées pour la semaine prochaine…

Mathilde Frénois

— 

Selon la métropole, le boulevard Victor Hugo s'est affaissé de 42 centimètres au passage du tunnelier.
Selon la métropole, le boulevard Victor Hugo s'est affaissé de 42 centimètres au passage du tunnelier. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Trottoirs penchés, chaussées défoncées. Le tout caché derrière des palissades. Les habitants du boulevard Victor-Hugo de Nice sont inquiets des conséquences de la construction de la ligne 2 du tram. Au passage du tunnelier (machine qui creuse sous terre), la chaussée s’est affaissée de « 42 centimètres maximum », assure la métropole qui a décidé de livrer des explications. Elle annonce lancer des travaux préalables au creusement du sol pour le reste du parcours.

>> A lire aussi : Face à «l'omerta», les riverains des travaux du tram demandent la «transparence»

« A partir de cette semaine, on va attaquer une consolidation sous chaussée où on va reprendre des injections à partir de la surface, affirme Laurent Carrère, chef du projet tramway. Deux cents mètres après cet endroit, à la Rue Dalpozzo, la circulation sera fermée pour renforcer le sol. »

Des sondages et des zones d’injection

Des précautions qui n’avaient pas été prises dans ce secteur où la chaussée s’est affaissée. « Ça n’avait pas été fait avant parce que ça n’avait pas été repéré comme une zone à traiter. Ce sont les investigations techniques qui sont faites au préalable qui demandent d’intervenir », précise le chef du projet. Ainsi, la rue Alberti, le boulevard Gambetta au niveau du réseau d’assainissement de très gros diamètre ou encore le boulevard Dubouchage avaient bénéficié de ces consolidations.

>> A lire aussi : Une semaine après, «l’incident» du tunnelier inquiète

Maintenant que les fissures sont présentes, que font les ouvriers derrière les palissades bleues ? « On a fait des sondages et on est en zone d’injection. On remplit de mortier, un béton fin qui permet d’aller dans toutes les cavités qui ont pu se former », explique Laurent Carrère. Et si la chaussée continue de s’affaisser, c’est « sous l’effet différé des sols qui mettent du temps à se mettre en place, et non pas sous l’effet du tunnelier ». De 25 cm la semaine dernière, l’abaissement du niveau du sol atteindrait aujourd’hui les 42 cm.

« Cent mètres supplémentaires sans difficulté »

Habituée à ne pas dévoiler l’emplacement exact du tunnelier, la métropole a finalement indiqué ce lundi qu’il se trouve sous le boulevard Victor-Hugo, au niveau de l’église anglicane. « On a fait 100 mètres supplémentaires sans difficulté particulière », insiste Laurent Carrère.

>> A lire aussi : Le PS dénonce un «plan d'économies caché» pour financer le tramway