Nice: Face à «l'omerta», les riverains des travaux du tram demandent la «transparence»

TRANSPORT A la suite de fissures dans la chaussée et d'un affaissement du niveau du sol... 

Mathilde Frénois

— 

Le chantier du tram aurait provoqué l'affaissement d'une rue de Nice.
Le chantier du tram aurait provoqué l'affaissement d'une rue de Nice. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Le tunnelier (machine qui perce le tunnel) passe sous leurs pieds. Et en surface, les riverains du boulevard Victor Hugo de Nice sont inquiets. Ils ont l’impression que des éléments des travaux souterrains du tram sont passés sous silence. Présidents d’associations du quartier, voisinage, experts et élus d’opposition ont demandé, ce lundi matin, la « transparence » sur le chantier de la ligne 2.

>> A lire aussi : Chantier du tramway de Nice: Une semaine après, «l’incident» du tunnelier inquiète

L’élément déclencheur de leurs angoisses : l’affaissement la semaine dernière du niveau de la rue et, ce week-end, des fuites d’eau émanant du sol sur le tracé du tunnel à l’angle entre le boulevard Victor Hugo et la rue Grimaldi. « On parle d’un filet d’eau mais c’était un geyser pendant plusieurs heures, peste la présidente du collectif de défense de Victor Hugo Josiane Pastorel. Une riveraine entendait même des craquements dans son appartement pendant que le sol s’affaisse. Nous ne sommes pas dupes. »

La position exacte du tunnelier demandée

Josiane Pastorel demande que les riverains soient « informés » et « tenus au courant ». Une requête de « transparence » sur plusieurs points : la position exacte du tunnelier, le coût des travaux incluant ces incidents et les conséquences sur la structure des bâtiments.

Le collectif a fait appel à un expert, le géologue Eric Gilli. « Il règne une omerta sur ce chantier », estime-t-il en évoquant successivement le risque sismique, la perméabilité des roches qui composent le sol, le nombre de cours d’eau souterrains, les techniques employées et le coût du chantier. « Le terrain va se réadapter. Les fissures et les tassements, qui atteignent aujourd’hui un mètre, peuvent augmenter encore pendant des mois. »

>> A lire aussi : Chantier du tramway de Nice: En plein centre-ville, le tunnelier provoque un affaissement de la chaussée

Des sous-sols inondés

Certains riverains affirment déjà subir les désagréments des travaux du tram. « Au 19, boulevard Victor Hugo, le sous-sol est inondé. Nous sommes obligés d’utiliser des pompes de relevage d’eau et le trottoir s’affaisse devant », prévient la responsable du syndic de l’immeuble Marylène Colonna.

Face à ces déconvenues, des élus de l’opposition se sont joints à la réunion d’information des riverains. La conseillère municipale Dominique Boy Mottard réclame « une intégration des riverains au chantier ». Benoît Kandel annonce qu’il redemandera « des comptes sur les travaux du tram en conseil municipal ».

>> A lire aussi : Nice: Le PS dénonce un «plan d'économies caché» pour financer le tramway