Avec le Carnaval de Nice, les pros du tourisme se rassurent

ÉCONOMIE Ils tirent un bilan positif de la 133e édition de la manifestation...

Fabien Binacchi

— 

Les tribunes se sont davantage remplies sur la fin de l’événement
Les tribunes se sont davantage remplies sur la fin de l’événement — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

« On devrait bien atteindre les 30 millions d’euros de retombées économiques, le même niveau que l’an dernier. » Malgré les craintes post-attentat, les contraintes liées à la sécurité et un tout nouveau tracé resserré, le Carnaval de Nice n’a pas viré à la catastrophe cette année, rassure Rudy Salles. Même si le roi de l’Energie, incinéré samedi soir, n’a pu mobiliser son public… qu’à la toute dernière minute.

« Nous étions sur une baisse des réservations de l’ordre de 30 %. Le démarrage a été compliqué en termes de fréquentation. Mais les tribunes se sont ensuite remplies sur les derniers jours, précise l’adjoint au maire délégué au tourisme. A priori, nous sommes même parvenus à terminer les festivités avec davantage de public que lors de la précédente édition. »

Au final, la billeterie de la manifestation aurait tout de même enregistré une baisse des entrées payantes, mais limitée, de 10 % environ.

>> A lire aussi : A Nice, le dispositif de sécurité du Carnaval est «impressionnant mais rassurant»

Le « bon » cru des hôtels

Les statistiques finales des ventes de billets de ce 133e Carnaval de Nice ne seront connues que dans les prochains jours, mais les professionnels du tourisme affichent déjà un certain positivisme. « La fréquentation, surtout dans les établissements deux et trois étoiles et surtout les week-ends, a été bonne », note de son côté Denis Cipollini, le président des hôteliers Nice Côte d’Azur.

Le responsable espère surtout tirer profit de la « très bonne image que la ville renvoie avec ce Carnaval sans accroc après le drame du 14 juillet ». « Nous avons pu faire à nouveau la démonstration que nous étions capables d’organiser un événement de grande envergure et avec une sécurité optimale, dit-il. Et cela devrait être un bon levier pour la saison. »

>> A lire aussi : Carnaval de Nice 2017: Trump, Fillon, Macron et Le Pen pour une édition (très) politique