Attentat de Nice: Jugée trop faible, l'indemnisation contestée par une victime

ATTENTAT Une requête devant le tribunal de grande instance de Créteil sera déposée…

M.Fr.

— 

Des hommages sont rendus aux victimes du terrible attentat qui a frappé Nice le 14 juillet 2016.
Des hommages sont rendus aux victimes du terrible attentat qui a frappé Nice le 14 juillet 2016. — AFP

Les premiers montants des indemnisations sont dévoilés aux victimes de l’attentat de Nice. Et certaines estimations ne conviennent pas aux bénéficiaires. Selon France Info, une fille de victime conteste la somme qui pourrait lui être allouée.

Le 14 juillet sur la promenade des Anglais, Natacha Buchet a fait face au décès de sa mère. Puis c’est à son absence qu’elle a dû se confronter. Mère célibataire, elle vivait proche du domicile de sa mère. Elle lui confiait ses deux enfants pendant les vacances scolaires. Une aide qui s’est aujourd’hui transformée en préjudice économique.

« Payer une nounou pendant deux ans et demi »

Alors que l’avocat de Natacha Buchet demandait 330.000 euros, le fonds de garantie des victimes d’actes de terrorisme a estimé une somme dix fois moins importante. « Avec ce qu’ils me donnent, je peux payer une nounou pendant deux ans et demi à hauteur de ce que faisait ma mère », explique Natacha Buchet qui annonce déposer une requête devant le tribunal de grande instance de Créteil.

Même si Natacha Buchet refuse l’offre, le fonds lui versera 80 % de la somme évoquée.

>> A lire aussi : Attentat à Nice: Entre 20 et 30 enfants veulent devenir pupilles de la nation