Attentat de Nice: Une pétition «polémique» lancée contre le déplacement des souvenirs

MÉMORIAL «Certains éléments commencent à souffrir des intempéries», selon l'association Promenade des Anges...

Fabien Binacchi

— 

Le mémorial de l’attentat, au kiosque à musique du jardin Albert-1er
Le mémorial de l’attentat, au kiosque à musique du jardin Albert-1er — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Des centaines de peluches, des milliers de témoignages et autres marques d’affection après l’attentat de Nice qu’une pétition lancée sur le site change.org ne veut pas voir « déplacés ».

L’Association de soutien aux victimes du terrorisme (Asvat), une structure créée quelques mois après l’attentat de Nice et depuis controversée, avait recueilli mardi soir plus de 600 signatures contre le déménagement de souvenirs laissés dans le kiosque à musique de la promenade des Anglais, transformé en mémorial.

Selon le texte, « la mairie de Nice et l’association Promenade des Anges [fondée pour aider les proches des victimes de l’attentat] ont prévu le déplacement des objets vers une salle d’archivage de Saint-Laurent-du-Var », une commune limitrophe.

« Une polémique inutile »

Une décision qui priverait « toutes les personnes d’un lieu de recueillement », relève encore l’Asvat, qui appelle à une manifestation jeudi à midi, juste avant l’intervention programmée des services municipaux.

« C’est une polémique inutile », balaie une porte-parole de l’association Promenade des Anges. « Cette décision a été prise en concertation avec des familles de victimes du Comité de la mémoire et elle ne concerne que certains éléments qui sont là depuis des mois et qui commencent à souffrir sérieusement des intempéries », pointe aussi Emilie Petitjean.

Ils seront conservés dans une salle qui répond « aux normes des archives nationales et avec des personnes qui en prendront soin », en attendant la création d’un musée du souvenir ou d’un mémorial spécialement dédié sur la promenade des Anglais.

>> A lire aussi : Hommage aux victimes du terrorisme: «Il faudrait un mémorial global dédié à toutes les victimes du terrorisme»

« Conserver le lieu en bon état »

« En attendant, il n’est pas question de fermer le kiosque à musique à qui que ce soit, mais de le conserver en bon état. Pour qu’il puisse justement rester un lieu de recueillement », précise encore la responsable de l’association Promenade des Anges.

Le soir du 14 juillet 2016, un camion fou traversait la foule massée sur la promenade des Anglais à l’occasion du tir d’un feu d’artifice. L’attentat, revendiqué par l’Etat islamique, faisait 86 morts et des centaines de blessés.