Côte d'Azur: Des chercheurs créent la carte d'identité de chaque cellule

SCIENCES Cette avancée peut s’appliquer dans de nombreuses pathologies, dont les cancers…

Mathilde Frénois

— 

Un laboratoire azuréen a mis au point la carte d'identité de chaque cellule.
Un laboratoire azuréen a mis au point la carte d'identité de chaque cellule. — A. Macarri

Ils ont établi la carte d’identité génétique de chaque cellule. Les chercheurs de l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire de l’université Nice Côte d’Azur, du CNRS et de l’Inserm viennent de mettre au point une méthode pour analyser les cellules de manière individuelle, pour la première fois en France.

Avec cette approche, le comportement déviant d’une cellule, par exemple cancéreuse, est repéré au milieu d’un grand nombre d’éléments sains. « Si un oncogène – le gène qui provoque le cancer – est activé dans une cellule alors qu’il est faiblement exprimé dans ses voisines, il peut favoriser la croissance de cette cellule et provoquer l’apparition d’un cancer », précise Pascal Barbry, responsable de l’équipe de dix personnes qui travaillent sur le projet.

Identifier une mutation

Aujourd’hui outil de recherche fondamentale, la technique trouvera des applications dans de nombreuses pathologies. « C’est le cas de la leucémie chromosome de Philadelphie, détaille Pascal Barbry. Notre défi est de réussir à détecter cette cellule et à proposer des moyens pour l’éliminer. »

>> A lire aussi : Cancer diagnostiqué, quels sont les bienfaits du régime cétogène?

Financé par France Génomique, la Cancéropole Paca et Vaincre la mucoviscidose, le protocole actuel permet d’analyser un millier de cellules. L’objectif du laboratoire azuréen est de dépasser le cap du million.