Côte d'Azur: Comment la vague de froid va faire frissonner le département

MÉTÉO Des températures négatives sont attendues sur le littoral azuréen...

Fabien Binacchi

— 

Une fillette qui tente de se protéger du froid.
Une fillette qui tente de se protéger du froid. — Catherine Delahaye/SIPA

Des éclairs et, en quelques secondes, le toit des voitures recouvert de blanc. Le mercure est tombé à 0°C samedi soir à Cannes où grésil et neige se sont mêlés.

Et les températures vont encore continuer à baisser dans le département, pas épargné par la vague de froid venue du Nord de l’Europe. Météo-France s’attend à des minimales négatives sur le littoral.

>> A lire aussi : Vague de froid: La France va se les geler, surtout à partir de mardi

Jusqu’à quel niveau vont descendre les températures ?

Pendant les trois prochains jours, elles seront en tout cas quatre degrés en dessous des normales, annonce Gérald Plonka, prévisionniste. « Les Alpes-Maritimes seront concernées par des gelées nocturnes y compris sur le littoral, notamment à Nice, où l’on attend - 1°C. Des températures encore plus basses devraient être enregistrées dans la région de Cannes, où l’on aura jusqu’à - 3°C », précise le spécialiste de Météo-France.

Le jour, les maximales redeviendront positives. Sauf sur les sommets du département, évidemment. « Il fera jusqu’à -17 °C à Isola 2000 », dit encore le scientifique.

Comment va évoluer la situation ?

Le mercure remontera en fin de semaine. Mais « un passager perturbé dimanche pourrait ramener de la neige en basse altitude », dit le spécialiste.

Est-ce exceptionnel ?

Ce phénomène est causé par une « large bulle d’air froid » coincée à 5 500 m d’altitude et qui oscille entre - 34°C et - 36°C. « Ça n’arrive pas tous les ans, mais c’est un phénomène tout de même assez fréquent », selon Gérald Plonka.

Pourtant, « le contraste de températures peut surprendre, d’autant plus que le début de l’hiver a été « plutôt assez clément ».

Des dispositions ont-elles été prises par les autorités ?

Depuis le 12 janvier, la préfecture des Alpes-Maritimes "se mobilise plus fortement en renforçant sa veille saisonnière dans le cadre du plan grand froid pour l’accueil des sans-abri", indique-t-elle. Et des mesures ont été prises : l’ouverture de 40 places supplémentaires pour les sans-abri depuis ce lundi, en plus des 67 qui avaient déjà été rendus disponibles depuis le 12 janvier (elles s’ajoutent aux 265 prévues à l’année, ainsi qu’aux 126 supplémentaires ouvertes pour l’hiver) et une intensification des maraudes.

Les communes ont aussi pris leurs dispositions. A Cannes, le plan grand froid a été activé ce lundi. La commune fait savoir que "dix-huit lits supplémentaires pour les hommes (35 au total) et trois lits en plus pour les femmes (10 au total) ont été ouverts à l’accueil de nuit du CCAS". La ville a également élargi les horaires d’ouverture de son accueil de jour.