Ligue 1: Nice cale à Bordeaux, Balotelli et Belhanda expulsés

FOOTBALL Mario Balotelli et Younes Belhanda ont tous deux pris un rouge dans les dernières minutes de ce match, dont le score est resté nul et vierge...

Laetitia Dive

— 

Mario Balotelli a été exclu après un coup de pied à Igor Lewczuk.
Mario Balotelli a été exclu après un coup de pied à Igor Lewczuk. — Nicolas Tucat

Ils venaient à Bordeaux en étant déjà champions d’automnes. Mais pour leur dernier match de 2016, les Aiglons ont calé chez un adversaire pourtant à leur portée.

Très affaiblis par les défaites successives contre Monaco (0-4) et Montpellier (4-0), les Girondins ont tenu face à l’actuel leader du championnat qui n’est pas parvenu à trouver le chemin des filets bordelais malgré sa domination en première période : « On a eu des occasions en première mi-temps, on a su être dangereux », retenait le défenseur niçois Maxime Le Marchand à l’issue du match.

« Bonne performance » en défense

Lucien Favre confirme : « Au niveau de la performance collective, c’était pas mal ». Mais pour l’entraîneur suisse, cette 19e journée était plus compliquée que les autres sur le plan physique. « Il y avait un peu de fatigue, on vient de faire 10 matches en 31 jours, c’est la limite ».

>> A lire aussi : L'OGC Nice champion d'automne: Les supporters voient des similitudes avec le faste des années 70

Il avait par ailleurs dû palier de nombreuses absences (Dante, Dalbert, Paul Baysse et Ricardo Pereira) et recomposer sa défense. « Cela s’est très bien déroulé, ils ont fait une bonne performance », estime-t-il néanmoins.

Cela n’aura pas été suffisant pour repartir avec les trois points escomptés et creuser l’écart avec Monaco, 2e du classement, qui se rapproche du leader niçois grâce à sa victoire face à Caen (2-1) en ce mercredi soir.

Deux exclusions

Le vrai point noir de ce match, ce sont les cartons rouges successifs de Mario Balotelli et Younès Belhanda. L’ancien Milanais a été exclu en premier par l’arbitre Mikaël Lesage pour un coup de pied sur Igor Lewczuk. Il est sorti sans broncher (90+2).

>> A lire aussi : Ligue 1: Paris colle une manita à Lorient... Nice perd deux points et finit à neuf... Revivez ce multiplex fou

Juste après, c’était Younès Belhanda qui recevait la même sanction pour avoir écrasé le pied de l’attaquant girondin François Kamano (90+3). Ces deux sorties ont provoqué la colère des joueurs niçois et un attroupement s’est formé autour de l’arbitre qui a calmé le jeu… juste avant le coup de sifflet final.

« A la fin, j’étais déçu après ces deux cartons rouges car ça va faire quelques matches [de suspension] », estime Lucien Favre. De son côté, Younès Belhanda juge que cette sanction n’est pas méritée et que l’arbitre « s’est laissé abuser » par un François Kamano qui simulait selon lui.

« 44 points c’est magnifique »

En attendant, les Aiglons ont la trêve hivernale pour se reposer, et leur entraîneur aura tout autant de temps pour imaginer l’équipe qu’il alignera contre Lorient le 8 janvier prochain dans le cadre de la Coupe de France.

« On est champions d’hiver. 44 points, c’est magnifique. Il faut continuer comme ça, il y a du travail devant nous, on va bosser, il n’y a que ça qui compte, c’est d’avancer. Pour le moment on savoure, les fêtes arrivent, ça va faire un peu d’apaisement », se réjouit Lucien Favre.

>> A lire aussi : Ligue 1: Météo, isolation, confort… Alors alors, quel est le stade le plus froid de France?