Alpes-Maritimes: Un quart des palmiers infestés par le charançon rouge

ENVIRONNEMENT Pour le président de l’association Sauvons nos palmiers, la situation s’aggrave dans le département…

C.D.

— 

Un palmier touché par le charançon rouge.
Un palmier touché par le charançon rouge. — AFP

Il pousse un nouveau cri d’alarme sur l’antenne de France Bleu Azur. Selon Hervé Piétra, président de l’association Sauvons nos palmiers, un quart des 100.000 palmiers des Alpes-Maritimes est touché par le charançon rouge.

>> A lire aussi : Et si la méthode «bio» contre le charançon rouge ne suffisait pas à sauver les palmiers à Nice?

« Tout ce qui a été entrepris n’a pas suffi. »

Apparu en France en 2006, cet insecte parasite pond ses larves dans le cœur du palmier qui s’en nourrissent et finissent par le tuer.

« Le département est pris en tenaille entre deux vagues d’infestation, une qui vient de l’est, l’autre de l’ouest. Tout ce qui a été entrepris n’a pas suffi », estime Hervé Piétra, qui dit avoir observé des palmiers en mauvais état sur la promenade des Anglais. Il rappelle les signes qui ne trompent pas : un manque d’homogénéité au niveau des palmes, ou simplement des palmiers effondrés.

Un palmier touché, mardi, sur la promenade des Anglais
Un palmier touché, mardi, sur la promenade des Anglais - M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Pour le président de l’association, lutter contre le charançon rouge «est à la fois un problème de produit et de méthode». Concernant le traitement bio, il déplore sa grande sensibilité à la température. «Il a été abandonné dans les jardins botaniques», relève-t-il.

>> A lire aussi : Les palmiers en danger à cause de la «cupidité d'une multinationale»