Paca: Estrosi veut sauver les jets privés vers Saint-Tropez et Le Castellet

TOURISME D'AFFAIRES Pour le président de la région, le gouvernement peut encore faire marche arrière sur la disparition de ces deux aéroports d’affaires de la liste des points de passage frontaliers…

20 Minutes avec AFP

— 

Un jet privé Beech 1900 D. Modèle d'illustration
Un jet privé Beech 1900 D. Modèle d'illustration — BERBAR HALIM/SIPA

Le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) Christian Estrosi a demandé jeudi le maintien d’un service de contrôle douanier, en voie de suppression, aux aéroports de La Môle-Saint Tropez et du Castellet, pourvoyeurs d’un lucratif tourisme d’affaires venant de Russie et Grande-Bretagne.

« Soutenir la filière touristique »

« Au moment où nous agissons sans relâche pour soutenir la filière touristique dans un contexte de crise due aux attentats, interdire aux avions de tourisme d’affaires en provenance de Grande-Bretagne ou de Russie, pour ne prendre que ces seuls exemples, d’atterrir dans deux aéroports d’affaires emblématiques de Provence-Alpes-Côte d’Azur, serait une terrible erreur », a écrit M. Estrosi, dans un courrier rendu public au Premier ministre Manuel Valls.

>> A lire aussi : L'aéroport de Saint-Tropez privé de ses jets

Selon lui, le gouvernement peut faire marche arrière, la décision publiée au Journal officiel de l’Union européenne (UE) le 29 octobre n’ayant pas été encore publiée au JO français.

30 % de chiffre d’affaires à Saint-Tropez

Les deux aéroports de Côte d’Azur font partie des 13 aéroports qui doivent disparaître de la liste despoints de passage frontaliers (PPF) et sont, du coup, menacés d’un arrêt du trafic de l’aviation d’affaires en provenance ou à destination des pays hors Schengen.

« A Saint-Tropez, cela représente une perte de 30 % de chiffre d’affaires », précise Michel Tohane, directeur Business Unit Aviation générale au groupe Aéroports de la Côte d’Azur. « Si ça prend effet, ces vols devront passer par Nice ou Paris et ensuite redécoller. Pour cette clientèle très haut de gamme qui ont une haute conscience de leur temps, ils vont abandonner la destination ».

>> A lire aussi : Les aéroports de Nice et de Lyon officiellement privatisés

Les douaniers prévenus 24h à l’avance

A Saint Tropez, station balnéaire difficile d’accès par la route en été, l’aéroport génère des retombées économiques de 170 millions d’euros par an, selon le Comité régional du Tourisme de Paca.

Les policiers et les douaniers n’y sont pas stationnés en permanence, mais prévenus 24 heures avant l’arrivée d’un vol, la plupart des jets privés venus de Russie, Bulgarie, Maghreb et Grande-Bretagne. L’aéroport met Londres à moins de deux heures de Saint-Tropez.