Enlèvement de Jacqueline Veyrac: Sept personnes vont être déférées ce dimanche matin à Nice

JUSTICE L'ancien gérant d'un restaurant propriété des Veyrac serait à la tête d'un casting incroyable...

F.B. avec AFP

— 

Le restaurant La Réserve à Nice, Valéry Hache
Le restaurant La Réserve à Nice, Valéry Hache — AFP

Un restaurateur italien, un paparazzi et un ex-policier font partie de l’incroyable casting des ravisseurs présumés de Jacqueline Veyrac, la riche femme d’affaires enlevée lundi dans le centre de Nice. Sept personnes, sur les neuf qui avaient été interpellées dans le cadre de cette enquête, vont être déférées ce dimanche matin au parquet de Nice.

>> A lire aussi : Jacqueline Veyrac: Neuf personnes, dont un paparazzi reconverti en détective privé, en garde à vue à Nice

Les investigations, lancées en flagrance pour « enlèvement » et « séquestration en bande organisée », laissent se dessiner la piste d’un rapt crapuleux. Une conférence de presse du procureur de la République Jean-Michel Prêtre est prévue ce dimanche à 17 h.

Un ex-gérant qui aurait agi par vengeance

Le principal commanditaire présumé aux yeux des enquêteurs est un restaurateur italien, Giuseppe S., qui aurait agi par vengeance. Entre 2007 et 2009, il avait pris en location-gérance le restaurant La Réserve à Nice, propriété de la famille Veyrac, mais l’échec avait été retentissant et la société mise en liquidation. « Il aurait eu l’intention de demander une rançon importante pour récupérer l’argent qu’il avait investi à l’époque, ce dont il tenait Jacqueline Veyrac pour responsable », selon une source proche de l’enquête.

>> A lire aussi : Jacqueline Veyrac: L'ex-gérant, soupçonné d'avoir commandité le rapt, reconnaît un contentieux financier

Un ancien photographe de presse reconverti dans les filatures, Luc G., surnommé Tintin, également en garde à vue, aurait joué un rôle opérationnel dans l’enlèvement en plaçant des balises sous le véhicule de Jacqueline Veyrac de manière à suivre ses déplacements.

Un ancien policier reconverti en détective, fait aussi partie des personnes déférées. Il n’aurait pas participé mais pourrait avoir été mis au courant, ce qui pourrait lui valoir des poursuites pour non-dénonciation de crime ou non assistance à personne en danger.

Des hommes de main pour procéder à l’enlèvement

Le casting comporte aussi un Britannique, vivant en SDF sous une tente sur la promenade des Anglais. « Il s’agit d’une connaissance de Giuseppe » qui aurait été recruté pour surveiller les allées et venues de la riche hôtelière, précise la source proche de l’enquête.

Plusieurs hommes de main sont enfin suspectés d’avoir pu procéder à l’enlèvement lundi ou à la surveillance de la fourgonnette dans laquelle Jacqueline Veyrac est restée ligotée, allongée sur le plancher arrière, pendant 48 heures.

>> A lire aussi : Jacqueline Veyrac retrouvée à Nice: «J’ai vu quelqu’un bouger dans la voiture», raconte son sauveur

Mercredi, à la mi-journée, dans un quartier résidentiel des collines niçoises, un passant, intrigué par une fausse plaque d’immatriculation partiellement décrochée sur cette fourgonnette, découvrait la captive et la libérait.