Enlèvement à Nice: L'ex-gérant d'un restaurant de Jacqueline Veyrac soupçonné d'être le commanditaire

FAITS DIVERS Il fait partie des neuf gardés à vue dans l'enquête...

N.Beu. avec AFP

— 

Jacqueline Veyrac, la propriétaire d'un hôtel cinq étoiles de Cannes enlevée en plein jour près de chez elle lundi, a été retrouvée saine et sauve 48 heures après ce rapt spectaculaire.
Jacqueline Veyrac, la propriétaire d'un hôtel cinq étoiles de Cannes enlevée en plein jour près de chez elle lundi, a été retrouvée saine et sauve 48 heures après ce rapt spectaculaire. — AFP

« Il y a neuf gardes à vue, les choses avancent vite. » Cette confidence d’une « source proche du dossier à l’AFP » date de jeudi, mais elle prend tout son sens ce vendredi. Dans l’affaire de l’enlèvement de Jacqueline Veyrac, cette millionnaire de la Côte d’Azur finalement retrouvée saine et sauve mercredi après 48 heures loin de chez elle, les soupçons se porteraient désormais sur l’ancien gérant d’un restaurant de l’hôtelière, a indiqué une source proche de l’enquête.

Cet homme est soupçonné d’être le commanditaire de l’enlèvement. « Les vérifications sont en cours », a indiqué cette source, confirmant une information du Parisien. L’ancien gérant a été interpellé et placé en garde à vue ainsi que sept autres personnes dans le cadre de l’enquête sur l’enlèvement.

Giuseppe S. aurait agi par vengeance

Selon Le Parisien, il s’agirait d’un Italien, Giuseppe S., qui aurait agi par vengeance après avoir connu, en 2009 une liquidation judiciaire alors qu’il était gérant-locataire du restaurant gastronomique La Réserve, du front de mer à Nice, également propriété de Jacqueline Veyrac.

Cet homme figure parmi les neuf personnes qui ont été placées jeudi à minuit en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Nice. La plupart des personnes ont été interpellées dans la journée de mercredi, dans la foulée de la libération de Jacqueline Veyrac qui avait été découverte fortuitement par un voisin dans une fourgonnette garée sur les collines niçoises.