Côte d'Azur: «Des bonbons ou la vie»... Pour Halloween, cette entreprise a choisi

ECONOMIE Octobre est la période faste de la société azuréenne 123bonbon...

Mathilde Frénois
— 
Pour 123bonbon, Halloween est la période de l'année où les commandes en confiseries doublent.
Pour 123bonbon, Halloween est la période de l'année où les commandes en confiseries doublent. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Dentiers sanglants, dents de vampire et globes oculaires. Sur la table de préparation, le matériel est prêt à partir… fêter Halloween. Installée à Saint-Laurent-du-Var, près de Nice (Alpes-Maritimes), l’entreprise familiale 123bonbon.com exporte, via son site internet, plus 800 références de confiseries.

« Halloween, c’est la folie, se réjouit Pierre Fouilloux, le gestionnaire de 123bonbon. C’est le moment le plus important de l’année car on a des commandes de particuliers, de sociétés et de bars-restaurants. » En moyenne, 123bonbon enregistre 600 commandes par mois, le double en octobre.

Bonbons des années 80

Dans les rayonnages, les confiseries d’Halloween ne sont pas les seules à partir en masse chez les sorcières et vampires. « Deux autres qualités cartonnent, raconte Pierre Fouilloux. D’abord, les bonbons des années 80 comme les colliers, les roudoudous et les chewing-gums qui pétillent. » Cette année, les soucoupes renfermant de la poudre acide sont même sa meilleure vente. « Ce qui fonctionne aussi, ce sont les bonbons anciens car nous sommes rares à les commercialiser. »

123bonbon part aussi à l’étranger pour trouver les nouveautés : pâte à tartiner au Chamallows, flammes pimentées et autre chouettes au cassis.