Nice: Plusieurs centaines de personnes manifestent «en solidarité» avec les policiers

SOCIAL Les agents ont été rejoints par des citoyens et des pompiers... 

Mathilde Frénois

— 

Des centaines de personnes ont manifesté mercredi en soutien aux policiers.
Des centaines de personnes ont manifesté mercredi en soutien aux policiers. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

C’est une scène qui commence à devenir habituelle sur la place Massena de Nice. Des policiers, en uniforme ou non, qui se rassemblent pour exprimer leur « ras-le-bol », accompagnés de citoyens leur apportant leur « solidarité ».

Ce mercredi midi, plusieurs centaines de personnes ont manifesté lors d’une « marche citoyenne et policière », la première organisée par le syndicat Unité SGP Police FO.

>> A lire aussi : Les policiers exprimeront leur «ras-le-bol» lors d'une marche mercredi

« Quotidiennement, on subit des agressions verbales et physiques, déplore Max, policier à Nice. Le matériel aussi fait défaut. Aujourd’hui, la sécurité des gens n’est plus assurée. »

« Nous voulons du concret »

Les policiers réclament prioritairement que l’encadrement de la légitime défense soit revu et que les peines plancher soient rétablies.

« On manifestera jusqu’à ce que le gouvernement nous entende, insiste une autre policière, brassard orange sur le bras. Nous attendons plus que des paroles, nous voulons du concret. »

>> A lire aussi : Des policiers se rassemblent pour porter leur «voix auprès du procureur de la République»

« Ils vivent les mêmes incivilités que nous »

Ce mercredi midi, les policiers ont été rejoints par des habitants, drapeaux tricolores et pancartes à la main. « C’est normal d’être présents, estime Dominique, qui manifeste pour la première fois au côté des forces de l’ordre. Ils font tout pour nous et se font attaquer de toute part sans défense du gouvernement. »

Des pompiers aussi se sont mêlés au cortège. « On est là par solidarité, explique le vice-président du syndicat autonome des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes. Ils vivent les mêmes incivilités que nous. »