VIDEO. Enlèvement à Nice : La septuagénaire propriétaire d’un hôtel de luxe et ses ravisseurs recherchés

FAITS DIVERS Enlevée lundi en plein jour, Jacqueline Veyrac, 76 ans, avait échappé à un premier rapt en 2013…

Fabien Binacchi et Mathilde Frénois

— 

La pharmacie Gambetta, devant laquelle a eu lieu le kidnapping
La pharmacie Gambetta, devant laquelle a eu lieu le kidnapping — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

L’enlèvement spectaculaire qui a lieu lundi à Nice était ciblé : c’est Jacqueline Veyrac, une femme d’affaires bien connue du monde du tourisme azuréen, que les ravisseurs ont emmenée de force peu après midi, devant une pharmacie située à l’angle du boulevard Gambetta et de l’avenue Emilia. Elle avait déjà échappé à une première tentative de rapt en 2013.

>> A lire aussi : Les ravisseurs ont pris contact avec le fils de la septuagénaire

Cet enlèvement en pleine rue s’est déroulé comme dans un film, en quelques instants, dans un quartier animé du centre-ville, sous l’œil de plusieurs témoins.

« Une dame bien connue du quartier »

« Elle sortait juste de la pharmacie quand c’est arrivé, explique Emilie, une employée de la pharmacie Gambetta, qui a alerté la police. On se serait cru dans Les Experts. C’est une habituée, une dame bien connue du quartier, toujours très souriante. »

Jacqueline Veyrac, 76 ans, était en train de monter dans sa voiture, un gros 4x4 noir, lorsque deux individus, apparemment des hommes, l’ont mise de force dans le coffre d’un utilitaire conduit par une troisième personne.

>> A lire aussi : Une femme enlevée en pleine rue sous les regards des passants, à Nice

Une enquête, confiée à la police judiciaire de Nice, a été ouverte pour « enlèvement et séquestration en bande organisée » et « association de malfaiteurs ». « Une dame de cet âge enlevée dans ces conditions, nous sommes tous très inquiets », a indiqué le procureur de la République, Jean-Michel Prêtre.

Une voisine avait fait fuir ses premiers assaillants en 2013

Propriétaire notamment du Grand Hôtel à Cannes, un établissement cinq étoiles de la Croisette, mais aussi gérante du restaurant La Réserve, à Nice, la septuagénaire « avait déjà fait l’objet d’une première tentative d’enlèvement en 2013 », a confirmé à 20 Minutes le procureur de la République de Nice.

Cette fois-là, ce fut grâce à l’intervention d’une voisine, et au sifflet de son défunt mari gendarme, que les assaillants avaient finalement pris la fuite.