Nice: Ils mettent au point des lunettes pour lutter contre l'endormissement au volant

TECHNOLOGIE Cette start-up azuréenne mise sur des montures bourrées de capteurs…

Mathilde Frénois

— 

Les capteurs cachés dans les lunettes d'Ellcie Healthy permettent d'éviter l'endormissement au volant ou les chutes des personnes âgées.
Les capteurs cachés dans les lunettes d'Ellcie Healthy permettent d'éviter l'endormissement au volant ou les chutes des personnes âgées. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Ces lunettes ne serviront pas uniquement à y voir plus clair. Cachés dans ses montures, près de 15 capteurs permettront de prévenir les endormissements au volant ou les chutes des personnes âgées. Une technologie développée par la start-up niçoise Ellcie Healthy installée dans l’ incubateur Paca Est.

L’histoire de ces lunettes connectées niçoises démarre en 2015. Philippe Peyrard, qui était dirigeant d’un groupement d’opticiens avant de fonder Ellcie Healthy, crée des lunettes géolocalisées que l’on peut retrouver grâce à son smartphone. « Une fois ce projet arrivé à son terme, on a pu envisager de développer d’autres fonctionnalités », explique-t-il ses lunettes connectées sur le nez.

Lancées fin 2017

Philippe Peyrard ne s’est donc pas arrêté à la géolocalisation. Ses lunettes sont désormais équipées de capteurs calculant le pouls, la température, les clignements de paupières, les bâillements et les petites chutes de tête. Combinées, toutes ces données permettent de détecter un endormissement au volant. « Dans ce cas, les lunettes émettent un bruit, envoient un signal lumineux, vibrent ou alertent les autres passagers pour éviter l’endormissement et donc l’accident », indique le fondateur de la start-up.

Aujourd’hui à l’étape du prototype, ces lunettes connectées seront lancées fin 2017 pour un prix avoisinant les 200 euros, auquel il faudra ajouter un abonnement à l’application.

Des chutes des personnes âgées au footing

Le pouls, la température ou les clignements de paupières ne sont pas les seules compétences des lunettes. Elles disposent aussi d’un altimètre et d’un accéléromètre pour prévenir les chutes des personnes âgées grâce à une analyse des données physiques, physiologiques et environnementales de leur propriétaire.

Dissimulés sous les branches également, des capteurs mesurant le nombre de pas, le nombre de calories brûlées dans la journée ou encore le taux d’UV. Des mesures qui ouvrent le champ des possibles de ces montures. « Les lunettes connectées sont capables d’interpréter et de donner des conseils via une application, se réjouit Philippe Peyrard. On pourra les utiliser lors d’un footing par exemple. » A une seule condition : ne pas oublier de les mettre sur son nez avant sa séance de sport.