EN IMAGES. Nice: Un projet immobilier en forme de «diamant» pour relier le train au tram

TRAVAUX L’architecture du bâtiment, qui fera la liaison entre la gare Thiers et l’avenue Jean-Médecin, a été dévoilée…

Mathilde Frénois
— 
Avec ce projet immobilier, la gare de
Nice et celle du tram se rapprochent.
Avec ce projet immobilier, la gare de Nice et celle du tram se rapprochent. — Métropole Nice Côte d'Azur

« Il peut surprendre quelques-uns, d’autres y adhéreront. »  prévient. Le projet immobilier sélectionné par la métropole et la SNCF pour lier la   à l’arrêt de tram de l’avenue Jean-Médecin tranchera avec le reste de l’architecture du quartier.

« Il est taillé comme un diamant », vante le président de la  avant de laisser la parole à l’architecte   : « Ce bâtiment ressemble à une sculpture car il peut être vu depuis tous les angles. »


Au-delà de son profil en verre résolument moderne, l’ensemble immobilier reliera le train au tram. « Il permettra de reconquérir un espace qui est devenu une friche dans le centre-ville de Nice », assure Christian Estrosi.

Une salle de spectacle

A l’intérieur, sera aménagée une zone de 19.000 m² comprenant des commerces, des bureaux, des salles de sport, des terrasses… Parmi eux, un restaurant panoramique avec vue à 360°, une salle de spectacle de 600 places et un hôtel de 120 chambres de la marque Hilton, premier du type à s’implanter dans la capitale azuréenne.

« Ça va redynamiser le quartier, dit Toufik qui tient un commerce en haut de l’avenue Jean-Médecin. Ce n’est que du positif. » Romain, vendeur dans une boutique de vêtements derrière l’arrêt de tram « gare Thiers » n’a pas peur de la concurrence de ces nouveaux commerces : « Ils apporteront du monde », espère-t-il.

Loin de faire l’unanimité

Côté design, le « diamant » est loin de faire l’unanimité. « C’est une horreur », juge Mathieu sur Twitter. Et il n’est pas le seul à trouver ce projet en décalage avec le quartier. « Alors la comme ça, j’ai un peu du mal à crier au génie. Je suis plus classique dans l’âme mais il faut voir », estime une autre internaute.

La ville et la métropole signeront le compromis de vente du terrain en décembre pour que le projet soit livré fin 2019. Pris en charge uniquement par des investisseurs privés, le montant des travaux s’élèvera à 80 millions d’euros, dont 10 millions uniquement pour l’aménagement intérieur.