Côte d’Azur: Présentant de faux diplômes, la pharmacienne n’en était pas une

SANTE Elle travaillait dans des officines de Cannes et du Cannet…

M.Fr.
— 
L'enseigne lumineuse d'une pharmacie, à Paris le 10 août 2015
L'enseigne lumineuse d'une pharmacie, à Paris le 10 août 2015 — KENZO TRIBOUILLARD AFP

A priori, elle maîtrisait plutôt bien Photoshop. En présentant de faux diplômes, une Azuréenne a pu être embauchée dans des pharmacies des Alpes-Maritimes, raconte Nice-Matin.

CAP, BEP, doctorat… elle mettait toutes les bonnes formations sur son CV pour décrocher un poste de pharmacienne voire d’aide-soignante dans l’ouest du département, parvenant à trouver des emplois à Cannes et au  Cannet.

Placée en détention

Déjà condamnée dans le Var en 2015, la femme de 35 ans n’est pas arrivée à rester éloignée du monde hospitalier bien longtemps. Mais, signalée par l’Ordre national des pharmaciens, son jeu de rôle n’a pas pu durer.

La fausse pharmacienne a comparu mardi au tribunal correctionnel de Grasse. Etant en période de sursis consécutivement à sa dernière condamnation, elle a été incarcérée dans l’attente du report de son procès, le 21 novembre.