Attentat à Nice: Le département des Alpes-Maritimes prend des mesures pour 7 millions d'euros

FINANCES Pour la sécurité des collèges et l'aide aux manifestations culturelles et sportives notamment...

F.Bi. avec AFP

— 

Le mémorial de l'attentat de Nice
Le mémorial de l'attentat de Nice — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Renforcer la sécurité et soutenir l’économie touristique locale. Après des aides exceptionnelles de la mairie et de la région Paca, le département des Alpes-Maritimes a débloqué 7 millions d’euros pour des mesures post-attentat du 14 juillet à Nice.

Le département va ainsi consacrer 6 millions d’euros pour sécuriser les collèges, le reste allant aux manifestations sportives et culturelles pour éviter des annulations, et une aide déjà annoncée, de 500.000 euros, pour les établissements proches de la Promenade des Anglais où l’attentat a fait 86 morts, ont précisé mardi les services du département.

>> A lire aussi : Attaque du 14 juillet: Nice adopte un plan «post-attentat»

Puisés dans les recettes de la privatisation de l’aéroport

Ces fonds sont puisés dans les recettes de la privatisation de la part départementale de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, votée le 22 septembre dernier, soit 81,4 millions d’euros.

Un fonds d’urgence (603.000 euros) abondé par toutes les collectivités avait été créé juste après le drame, au bénéfice des établissements de la promenade ayant accueilli les touristes le soir de l’attentat. Il avait été suivi rapidement d’un fonds (deux millions d’euros) également financé par les collectivités et la chambre de commerce pour compenser les pertes de chiffre d’affaires des commerces, snacks, boutiques de souvenirs, etc.

>> A lire aussi : Un fonds d'aide pour les entreprises impactées par l'attentat de Nice

Une campagne de promotion à un million d’euros avait aussi été immédiatement lancée par le Comité régional du tourisme (CRT) Côte d’Azur pour retenir ou faire revenir les visiteurs. Le département accueille chaque année 11 millions de touristes, la moitié de l’étranger.

Exonérations fiscales et équipements de sécurité sur la prom’

Pour la mairie de Nice, l’effort a aussi pris la forme d’une série d’exonérations fiscales (38.000 euros) ou d’un étalement de la fiscalité, et pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur d’un fonds régional de garantie (doté de 9,4 millions d’euros) et de prêts à taux zéro (jusqu’à 50 millions d’euros) pour faciliter l’emprunt des entreprises dans le besoin.

>> A lire aussi : Après l'attentat, la ville va sécuriser la promenade des Anglais

La mairie a aussi débloqué 6,5 millions d’euros pour la sécurisation des écoles, et près de 7 millions d’euros pour sécuriser les places emblématiques Massena et Garibaldi, et rajouter des équipements de sécurité à l’embellissement de la Promenade des Anglais.