Nice: Les dates des vacances de la Toussaint passent mal pour les professionnels du tourisme

ÉCONOMIE Les congés scolaires débuteront ce mercredi... 

Mathilde Frénois

— 

La plage, à Nice.
La plage, à Nice. — FOURMY MARIO/SIPA

C’est un petit changement de calendrier qui risque d’apporter de grosses déconvenues aux professionnels du tourisme de la Côte d’Azur. Pour la première fois, les vacances de la Toussaint ne démarreront pas un samedi mais… ce mercredi. La reprise, elle, est fixée au jeudi 3 novembre.

>> A lire aussi : Calendrier des vacances de la Toussaint : «Tant pis mon fils manquera l'école pendant 3 jours !»

« Cette modification de planning impactera notre activité car on perd un week-end, certifie Denis Cippolini, président du syndicat des hôteliers de la métropole Nice Côte d’Azur affirmant que le tourisme niçois a déjà beaucoup souffert : Cela ajoute encore un coup de massue après l’attentat, la crise économique, la concurrence d’ Airbnb… »

>> A lire aussi : Après l'attentat, le tourisme accuse le coup

La clientèle étrangère

S’estimant également déjà pénalisé par la baisse d’affluence post-attentat, c’est la périodicité des réservations qui inquiète le président de l’Union patronale des cafetiers restaurateurs Hubert Boivin. « En règle générale, les locations se font du samedi au samedi, rappelle-t-il. Si les gens ne se déplacent pas, ils ne viendront pas consommer chez nous. » Pour la deuxième quinzaine d’octobre, les restaurateurs se rabattront donc sur la clientèle étrangère, qui représente près de la moitié de leur chiffre d’affaires d’automne.

Les plagistes, représentés par le président de leur syndicat René Colomban, relativisent : « De toute manière, la saison est terminée pour nos établissements de bord de mer, estime-t-il. La perte d’un week-end de vacances est minime. Il suffit qu’il fasse mauvais pendant deux jours et la conséquence est la même. »

Avec ou sans nuages, avec ou sans séjour sur la Côte d’Azur, les écoliers français seront en congés à partir de ce mercredi.