Nice: La start-up Pixmap 3D donne un nouveau sens aux robots

TECHNOLOGIE Elle offre la vue et l’autonomie aux automates... 

Mathilde Frénois

— 

Benoît Morisset, co-fondateur de Pixmap 3D, ajoute une caméra
et un mini-ordinateur aux robots pour leur donner la vue.
Benoît Morisset, co-fondateur de Pixmap 3D, ajoute une caméra et un mini-ordinateur aux robots pour leur donner la vue. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

L’aspirateur qui se cogne au mur ou le drone qui s’écrase au sol. Si ces robots connaissent ce genre de déboires, c’est qu’ils sont aveugles. La start-up azuréenne installée à Sophia Antipolis, Pixmap 3D, tente de leur donner la vue.

« Ces robots ont beaucoup de succès pour ce qui est de leur conception mécanique et électronique, reconnaît Benoît Morisset, cofondateur de Pixmap 3D. Mais ils ne voient pas leur environnement. » Pour y remédier, la start-up souhaite apporter deux fonctionnalités aux automates : la reconnaissance spatiale et l’identification exacte de leur position, se fondant sur plus de dix ans de recherches au CNRS. « D’abord, on ajoute au robot une caméra bas de gamme, type webcam, puis un petit ordinateur pour l’envoi de données », explique Benoît Morisset.

« Eviter les obstacles »

Le reste de la technologie n’est pas intégré au robot, mais traité dans le cloud. Ce cerveau déporté permet de ne pas augmenter le coût de la vue de l’automate, qui peut percevoir son environnement en temps réel grâce à des photos réalistes en trois dimensions. « Les robots gagnent ainsi en autonomie. Ils peuvent se déplacer, effectuer des trajectoires sans collisions, éviter des obstacles, fournir la position au millimètre près », affirme le chef d'entreprise.

Pixmap développe des prototypes avec Toyota (des humanoïdes d’aide à la personne) ou Airbus pour le contrôle de la qualité des joints de ses hélicoptères. « Avec cette technologie, on peut imaginer de nouvelles fonctionnalités aux objets connectés, dit Benoît Morisset. Les aspirateurs pourront, par exemple, effectuer de la surveillance ou de la télé présence. » De nouvelles tâches pour que les robots deviennent notre troisième œil.