Antibes: Les riverains traquent un «chieur fou» qui défèque sur leur palier

INSOLITE Ils ont prévenu les services sociaux et installé un éclairage automatique…

M.F.

— 

Crotte de chien, illustration.
Crotte de chien, illustration. — SIPA

Chaque matin, quand les habitants d’Antibes ouvrent leurs volets, ils font toujours la même découverte : des excréments posés devant le portail de leur maison. Et cette trouvaille devenue quotidienne commence sérieusement à les agacer, d’autant plus qu’ils n’attribuent pas ces déjections à un chien mais plutôt à un… « chieur fou ».

« C’est comme ça depuis le début de l’été, explique Victor à Nice-Matin. Il vient, trois ou quatre fois par semaine, déposer son "petit cadeau". On découvre sa déjection, le matin, en partant au boulot. En général, on la sent avant même de la voir. De quoi vous mettre de bonne humeur dès potron-minet. »

« Il défèque dans un rayon de 200 mètres autour de chez nous »

« C’est forcément un timbré, poursuit Stéphane au quotidien local. Il faut être malade pour faire ses besoins en pleine rue, dans un passage où il peut être surpris à tout moment. Et il faut être inconscient pour revenir toujours au même endroit. Il défèque dans un rayon de 200 mètres autour de chez nous »

Alors ces Antibois ont pris leurs dispositions pour ne pas laisser quelques grammes de déjections leur pourrir le quotidien. D’abord, ils ont installé un système d’éclairage automatique devant leur porte d’entrée pour faire comprendre au « chieur fou » qu’il trouvera un petit coin plus tranquille ailleurs pour faire ses besoins. Ils ont également prévenu les services sociaux et les associations. Pas question pour eux de composer le 17 : « Vous me voyez porter plainte pour attaque à la bouse puante ? », disent-ils.