Nice: Un passeur mauritanien condamné à 18 mois de prison ferme

JUSTICE « Il avait fait payer 70 euros pour convoyer les migrants » de l’Italie à la France…

M.F. avec AFP

— 

Le palais de justice de Nice ce mercredi après-midi.
Le palais de justice de Nice ce mercredi après-midi. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Le jour de son interpellation, il était en compagnie de onze migrants soudanais. Un passeur mauritanien a été condamné à 18 mois de prison et écroué à Nice ce mercredi.

« Il avait fait payer 70 euros pour convoyer les migrants jusqu’à la gare de Roquebrune-Cap-Martin », a précisé le commandant Jean-Luc Falco, chef de service à la Police aux frontières de Menton. Les tarifs des passeurs varient. « Ça dépend du mode de convoyage et peut monter jusqu’à 200 euros », ajoute-t-il.

Interpellé avec 3.200 euros en liquide sur lui

Agé de 25 ans et résident régulier en Italie, il a été arrêté dimanche et confondu grâce aux caméras de vidéosurveillance et la présence suspecte dans ses poches et ses chaussettes de plus de 3.200 euros en liquide. Le passeur a été jugé en comparution immédiate lundi.

Les onze Soudanais ayant fui leur pays ont été refoulés en Italie.

Plus de 19.000 migrants ont été interpellés depuis janvier dans les Alpes-Maritimes, département frontalier de la ville de Vintimille où les Italiens apportent tant bien que mal une réponse humanitaire et policière au flux de migrants remontés depuis le sud de la péninsule, faute de parvenir à faire respecter les engagements de relocalisation pris par ses voisins européens.

>> A lire aussi : La montagne de plus en plus empruntée pour franchir la frontière franco-italienne