Saint-Laurent-du-Var: La mairie demande le retrait d'une écharpe tricolore sur une photo Facebook

POLEMIQUE La jeune femme qui avait pris le cliché à la fin d'un mariage l'a immédiatement supprimé…

Mathilde Frénois

— 

Feiza Ben Mohamed a dû retirer sa photo avec une écharpe tricolore.
Feiza Ben Mohamed a dû retirer sa photo avec une écharpe tricolore. — Feiza Ben Mohamed

Ni vulgaire, ni dénudée. La photo montrait Feiza Ben Mohamed avec une écharpe tricolore. Le maire de Saint-Laurent-du-Var a demandé à la jeune azuréenne de retirer le cliché de son compte Facebook personnel.

Le portrait a été posté le 1er juillet et la requête de la ville est intervenue le 15 septembre. « Le fait de porter une insigne réservée à une autorité publique sans avoir la qualité lors d’une manifestation publique, est sanctionné par le Code pénal », explique la mairie qui demande à la jeune femme de retirer la photo.

« Absolument pas une provocation »

La photo effacée de son mur Facebook, Feiza revient sur cette journée du 1er juillet : « Je célébrais le mariage de mon frère. On était quatre dans la salle. On faisait des selfies quand l’adjoint au maire m’a lancé en rigolant : "Vous voulez mon écharpe ?" », raconte-t-elle. A la fin de la cérémonie, l’adjoint au maire parti, Feiza s’empare de l’écharpe tricolore déposée sur le buste de Marianne et poursuit la séance photo.

« Comme l’adjoint me l’avait proposé quelques minutes avant, je ne pensais pas que c’était illégal. C’est une maladresse avec le droit et un manque de connaissance, reconnaît Feiza. Mais je ne comprends pas pourquoi cette polémique, deux mois après. C’était un jeu, c’était mignon. Absolument pas une provocation. »

Par ailleurs porte-parole de la Fédération des musulmans du sud, Feiza Ben Mohamed précise que cette photo a été publiée sur son compte personnel.

« Nous lui avons simplement rappelé la loi »

Interrogé par Nice-Matin, la municipalité de Saint-Laurent-du-Var s’explique : « Elle a pris l’écharpe sur la Marianne qui se trouve dans la salle des mariages de la mairie de Saint-Laurent-du-Var le jour du mariage de son frère. Ce qu’elle n’a pas le droit de faire. Nous lui avons simplement rappelé la loi en lui demandant de retirer cette photo. »

Un fait sanctionné par l’article 433-14 du Code pénal et qui prévoit des peines d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende, rappelle la ville.