Côte d’Azur : « Déçu » par la qualité de la drogue qu’il achetait, il faisait pousser son propre cannabis

FAIT DIVERS Les gendarmes lui sont tombés dessus par hasard, en visitant un voisin suspecté de vol...

Fabien Binacchi
— 
La prise des gendarmes
La prise des gendarmes — Gendarmerie des Alpes-Maritimes

Ils n’étaient pas venus pour ça. Mais les gendarmes sont finalement repartis d’un lotissement de La-Colle-sur-Loup (Alpes-Maritimes) avec une belle prise, le 8 septembre dernier. Alors qu’ils venaient déposer une convocation dans le cadre d’une enquête de vol d’enjoliveurs, ils ont découvert un mini-champs de cannabis chez un voisin du suspect.


Interpellé, le propriétaire du terrain explique finalement aux enquêteurs qu’il faisait pousser le produit stupéfiant dans son jardin par « sûreté », « ayant eu de mauvaises expériences lors de l’achat d’herbe de cannabis », 

Douze plans, mesurant pour certains plus de 2,5 m

« Les enquêteurs font le tour des habitations et constatent une forte odeur de cannabis qui se dégage de l’un des jardins, décrivent les militaires. Deux grands pieds de cannabis sont visibles dans un jardinet attenant à une maison abandonnée ».

Au total, douze pieds de cannabis, mesurant pour certains plus de 2,5 m ont été découverts. Poids total des plants : 83,5 kg. L’horticulteur amateur devrait s’expliquer sur ses cultures interdites devant le tribunal correctionnel de Grasse.