Nice: Une boutique dédiée au stylo aide les élèves à trouver leur plume

RENTREE Il est un indispensable de la rentrée des classes... 

Mathilde Frénois

— 

Pour son entrée à la fac, Marie s’offre son tout premier stylo-plume.
Pour son entrée à la fac, Marie s’offre son tout premier stylo-plume. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Il reste le camarade de classe le plus fidèle. Celui qui sera le témoin des rédactions soignées, des calculs raturés et des premières antisèches. Le stylo suit à la trace les progrès (et les ratés) des écoliers. A Nice, la boutique Creutz (19, rue de l’Hôtel des Postes) en a fait sa spécialité. Depuis 120 ans, elle aide les élèves à trouver leur plume.

A 18 ans, Marie s’apprête à passer ses premières heures sur les bancs de la fac et à acheter son tout premier stylo. « J’espère bien qu’il m’accompagnera toute ma vie », dit-elle en faisant glisser son écriture ronde sur le comptoir.

Entre 16 et 3 000 euros

En face de la future étudiante, Janine Creutz inspecte chaque mouvement. « J’analyse la tenue du stylo, le style d’écriture, la pression sur le papier et la grandeur des lettres », énumère cette experte qui a repris le magasin de son grand-père et de son père, fort aujourd’hui de plusieurs centaines de références, entre 16 et 3.000 euros.

Marie a une calligraphie ronde et petite. Ce sera donc un stylo à plume fine, affiché à 200 euros : « Je me lance dans des études de lettres, c’est important un stylo, assure-t-elle. Avec lui, je suis prête pour une nouvelle étape de ma vie. » Le porte-plume n’étudiera pas à sa place. Ce sera bien à Marie d’écrire son histoire.

>> A lire aussi : Une rentrée placée «sous le signe de la sécurité»